in

Votre maison est une jungle habitée par 100 espèces différentes

Crédits : Pixabay

Et elles ne paient même pas de loyer. Une étude vient de démontrer qu’une maison abrite près de 100 espèces différentes.

Certaines espèces font partie d’un écosystème intriqué qui se base sur les miettes ou le fait de se couper les ongles. D’autres sont des visiteurs accidentels, qui sont piégés dans ce monde étrange et dangereux, qui est souvent inconnu des propriétaires de la maison. L’étude a trouvé près de 549 espèces, principalement des insectes, des araignées, des scarabées, des mites, des mouches et des fourmis dans plus de 50 maisons dans les banlieues de Raleigh en Caroline du Nord. « La plupart des résidents étaient horrifiés et on a dû les calmer en leur disant que c’était normal », explique Matt Bertone de l’université de la Caroline du Nord qui a mené l’étude.

Il a déclaré que ces résultats détruisent « l’idée que les maisons sont des déserts stériles. On a au moins une espèce qui vit dans chaque pièce de la maison et seules 5 espèces sur 554 étaient rares. » Certaines espèces se sont adaptées aux maisons humaines de manière permanente telles que les araignées ou les poux. Les proportions exactes peuvent varier selon les zones géographiques et les types de logement tels que dans les zones rurales, les grandes villes, les banlieues. Mais quelle que soit votre maison, vous ne pourrez pas échapper à ces espèces.

On a trouvé des arthropodes dans chaque pièce de la maison allant des tapis jusqu’au plancher en passant par les étagères. Cependant, aucune de ces espèces n’est nuisible pour vous et votre maison. Des insectes nuisibles tels que les punaises de lit ou les blattes germaniques étaient absentes de la plupart des maisons. Les espèces les plus fréquentes étaient les fourmis, les coléoptères des tapis, les araignées et les cécidomyies. « Ces insectes survivent grâce aux choses qu’on produit ou qu’on possède dans nos maisons », indique Matt Bertone.

Et quand on les combine, alors cela donne un excellent écosystème. Les araignées et les mille-pattes sont des prédateurs des coléoptères et des araignées. Les coléoptères et les poux sont des nettoyeurs d’insectes morts, de moisissures et d’algues. Ils nettoient également des déchets de nos corps tels que la peau morte, les ongles qu’on coupe ou nos cheveux. Certains coléoptères vivent même dans les toiles d’araignée.

Notre jungle personnelle

D’autres espèces telles que les mouches restent temporaires à cause de la nourriture ou d’un climat hostile. D’autres viennent par accident et ils sont parfois enfermés dans les maisons. « L’extérieur de la maison possède une bonne diversité et notre maison est notre jungle personnelle », déclare Anne Madden de l’université du Colorado. Et la compréhension de cette jungle personnelle est importante, car elle nous permettra de comprendre la circulation des microbes et des bactéries dans notre maison. Une récente étude menée sur 1200 maisons américaines a montré qu’un logement contient en moyenne plus de 9 000 espèces de bactéries et de champignons.

Par Jacqueline Charpentier, avec Actualité Houssenia Writing