in

Le vortex géant de Saturne révélé en couleurs

Crédits : NASA/JPL-Caltech/SSI/Sophia Nasr

Si nous avons déjà pu observer des images spectaculaires de Saturne en noir et blanc, ramenées par la sonde spatiale Cassini après avoir plongé entre la planète et ses anneaux, nous avons désormais l’occasion de les admirer en couleurs.

Après avoir plongé entre la planète et ses anneaux il y a quelques jours, la sonde Cassini envoyait à la Terre de superbes images en noir et blanc de l’hexagone de Saturne, un énorme vortex situé au pôle Nord de la planète gazeuse dont le diamètre est de 25 000 kilomètres. Ce sont des images impressionnantes, mais peu lisibles que des spécialistes ont traitées pour nous les présenter en couleurs.

Sophia Nasr, physicienne en astroparticules et travaillant sur la matière noire, a traité l’une de ces images qui nous fait admirer l’œil bleu ciel d’un ouragan persistant au pôle Nord de Saturne. Cet « œil » est d’un diamètre de près de 2 000 kilomètres, soit environ vingt fois plus grand qu’un œil d’ouragan moyen sur Terre selon le magazine Discover. Autour, les vents soufflent à une vitesse d’environ 530 km/h.

La couleur présentée n’est pas fausse, elle provient de la diffusion de la lumière solaire, le même phénomène qui nous donne un ciel bleu sur Terre. Pour éditer cette image, Sophia Nasr a utilisé le logiciel Photoshop sur lequel elle a combiné le spectre rouge, vert et bleu et ajusté le contraste. Cette scène est au final semblable à ce que nos yeux verraient si nous étions à bord de Cassini.

NASA/JPL-Caltech/SSI/Sophia Nasr. Animation: Tom Yulsman

Pour les amateurs de photographie astronomique, le site Planetary Society offre ici un tutoriel pour traiter ce genre d’images et obtenir un tel rendu.

Pour rappel, le 26 avril dernier, Cassini est passée entre l’anneau intérieur et la planète, à 3 000 kilomètres au-dessus des nuages de Saturne (la pression, qui y est d’environ un bar, est comparable à la pression atmosphérique sur Terre au niveau de la mer) et à 300 kilomètres de l’anneau le plus proche de la planète. Aucune mission d’exploration n’avait jamais été aussi proche de la planète aux anneaux.