in

Voici la première d’araignée à se faire passer pour une feuille séchée !

Crédit photo : Journal of Arachnology Matjaz Kuntner

Il y a quelques années en Chine, une équipe de zoologistes a découvert par accident une araignée utilisant une technique de camouflage exceptionnelle. En effet, celle-ci se « transforme » en feuille séchée afin de se faire toute discrète.

En 2011, Matjaz Kuntner et son équipe de zoologistes de l’Institut Biologique Jovan Hadzi basé en Slovénie ont traversé la forêt tropicale près de Mengla (Province du Yunnan) dans l’extrême sud du pays, près de la frontière avec la Birmanie.

Les chercheurs sont tombés nez à nez avec quatre feuilles séchées accrochées à une petite branche, mais quelque chose d’étrange a attiré leur attention. En effet, de la soie était présente dans le feuillage, mais lorsque les biologistes ont été plus attentifs, ces derniers ont remarqué que cette soie fixait les feuilles mortes à la branche et non leur tige. Il s’agissait en réalité d’une araignée !

« La femelle observée doit avoir activement soulevé des feuilles mortes du sol de la forêt pour les attacher à une brindille à environ 2,5 mètres de haut sur un arbre avant de se positionner sur un fil de soie au milieu des feuilles vivantes et mortes », indiquent les chercheurs dans leur étude parue dans Journal of Arachnology cette année (fichier PDF en anglais).

(Crédit photo : Journal of Arachnology)
(Crédit photo : Journal of Arachnology)

Après examen des spécimens au Musée national d’histoire naturelle du Smithsonian à Washington (États-Unis), l’équipe de biologistes a pu identifier l’araignée. Il s’avère que celle-ci fait partie du genre Poltys, appartenant à la famille des Araneidae.

Cette famille d’araignées est d’ailleurs réputée pour ses capacités de camouflage. Seulement une centaine d’espèces parmi les 46 000 espèces connues au total ont ce genre de propriétés et il s’agit principalement d’Araneidaes. Celles-ci se donnent l’apparence d’un objet inerte comme par exemple des brindilles ou des fruits. Cependant, l’araignée « feuille séchée » est une variante qui était jusqu’à aujourd’hui inconnue.

Celle-ci appartient donc sûrement à une espèce encore non décrite, mais pour en avoir le cœur net, les biologistes doivent trouver davantage de spécimens. Ces derniers expliquent non sans humour : « Un obstacle sérieux à cela est la rareté apparente de cet énigmatique Poltys, confiné aux forêts tropicales du sud-ouest de la Chine, de l’Asie du Sud-Est et de l’Asie de l’Est où ses habitudes cryptiques et son mode de vie nocturne évitent non seulement les prédateurs, mais aussi les chercheurs… »

(Crédit photo : Journal of Arachnology)
(Crédit photo : Journal of Arachnology)

Sources : Live ScienceSeekerGuruMed