in

Voici à quoi ressemblait (probablement) Saint Antoine de Padoue

Saint Antoine de Padoue
Une approximation faciale de Saint Antoine de Padoue, le saint patron des objets perdus et volés. Crédit : Cícero Moraes/Luca Bezzi/Nicola Carrara

Le musée d’anthropologie de l’Université Saint-Antoine de Padoue, en collaboration avec une équipe de chercheurs médico-légaux internationaux, a tenté de reconstruire le visage de Saint-Antoine en utilisant uniquement une copie numérique de son crâne. Et visiblement, l’homme avait une très grosse tête.

Le saint patron des objets perdus et volés

Antoine de Padoue est l’un des saints les plus populaires de l’Église catholique. Il est particulièrement vénéré en Italie, au Portugal et au Brésil. Né à Lisbonne le 15 août 1195, Fernando Martins de Bulhões (en religion frère Antoine) rejoint les Augustins en 1210 avant de rejoindre les franciscains dix ans plus tard. Il participera au chapitre général de l’ordre à Assise en 1221 et rencontrera personnellement saint François. Il sera déclaré saint un an seulement après sa mort au couvent d’Arcella à Padoue (Italie) en juin 1231.

Au cours de ces derniers siècles, Saint Antoine de Padoue a fait l’objet de plusieurs œuvres. L’une des plus récentes date des années 80. À l’époque, le sculpteur italien Roberto Cremesini avait créé une réplique de son crâne en plâtre en se basant sur une exhumation du saint autorisée par le pape Jean-Paul II.

Plus de trente ans plus tard, en 2014, des chercheurs du musée d’anthropologie de l’Université Saint-Antoine de Padoue, ainsi qu’une équipe de chercheurs médico-légaux internationaux, ont entrepris une autre reconstruction faciale en utilisant uniquement une copie numérique du crâne exhumé.

Ces travaux, à paraître dans la revue Digital Applications in Archaeology and Cultural Heritagen, nous livrent un nouveau regard sur celui que l’on considère comme le « saint patron des objets perdus et volés ».

Saint Antoine de Padoue
Saint Antoine de Padoue avec l’Enfant Jésus par le Guerchin, 1656. Crédits : Le Guerchin

Une grosse tête

À l’aide de tomodensitogrammes (tomodensitométrie) du crâne, les chercheurs ont créé une reconstitution faciale réaliste du Saint. L’image finale nous dépeint un homme avec une tonsure et des cheveux bruns clairsemés. Il porte également une robe brune, comme tous les frères franciscains au Moyen Âge.

« Le travail d’aujourd’hui montre une nette évolution par rapport au visage de 2014« , a déclaré Cícero Moraes, l’auteur principal de l’étude. « L’approximation actuelle a grandement amélioré la cohérence anatomique… et est plus compatible avec un vrai visage.« 

En plus de cette approximation, les chercheurs ont également fait une reconstruction de son endocrâne, la base du crâne, qui était visiblement très grand par rapport au crâne humain moyen. En d’autres termes, saint Antoine avait une très grosse tête, même si on la compare aux individus modernes.

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.