in

Des villes flottantes pour faire face à la montée des eaux

Crédits : Wokandapix / Pixabay

Début avril, nous vous présentions la carte de la montée des eaux réalisée par Martin Vargic, un graphiste slovaque qui souhaitait sensibiliser les populations en montrant quelles seraient les conséquences d’une élévation du niveau des mers de 80 cm.

Additionné à l’érosion, le phénomène serait tel que de plusieurs capitales européennes se retrouveraient en partie ou totalement immergées (Londres, Paris, Berlin, Bruxelles..). Pour faire face à cette problématique, des ingénieurs planchent sur des projets d’habitats flottants. Ils pourraient s’avérer très utiles pour certaines régions du monde comme les Iles Tuvalu, régulièrement inondées et condamnées à disparaître sous les eaux.. Voici quatre projets qui tentent d’apporter une solution.

1. Royal Docks

A Londres, tout un complexe immobilier pourrait voir le jour sur la Tamise. Composé de logements, d’hôtels, de boutiques et d’autres lieux de divertissement, il pourrait recouvrir une surface de 6 hectares sur le fleuve, devenant le plus vaste complexe immobilier flottant du Royaume-Uni. Le projet est porté par le maire Boris Johnson qui espère que le Royal Docks deviendra “l’une des adresses les plus en vue de la capitale”. (en savoir plus)

2. SubBiosphere 2

Il s’agirait d’une base auto-suffisante composée d’un globe centre et de huit sphères annexes capables de faire vivre une centaine de personnes. La base peut rester émerger par beau temps et s’immerger à quelques mètres de profondeur en cas de forte houle. La structure centrale surveillera les systèmes de soutien de la vie tandis que les humains, les plantes et les animaux vivraient autour des huit sphères environnantes. (en savoir plus)

3. Seasteading

Plus imposant encore que le Sub Biosphere 2, Patri Friedman travaille au développement de villes flottantes qui seraient composées de différents modules amarrés entre-eux. Il s’agirait presque d’îles flottantes capables d’accueillir des centaines voir des milliers de personnes. Les villes seraient indépendantes entre-elles et pourraient servir à développer de nouveaux systèmes de gouvernance. (en savoir plus)

4. Makoko floating school

Il s’agit d’une école flottante construite dans la capitale du Nigéria Makoko. Elle est située dans l’un des bidonvilles de la ville, où les habitations, bien que surélevées par des pilotis, sont régulièrement touchées par les inondations. La même architecture pourrait servir à former des villages entiers pour ne plus subir la montée des eaux. (en savoir plus)