in ,

VIDÉO – Voici comment cette référence française du freeride a survécu à une avalanche

En 2017, Mickaël Bimboes a été surpris par une avalanche en pleine session de hors-piste. Pris au piège par la neige et plongé dans le noir, l’homme a finalement été sauvé par ses amis. Le skieur a raconté son expérience et le moins que l’on puisse dire, c’est que celle-ci fait plutôt froid dans le dos !

Prisonnier comme dans un sarcophage

Une impressionnante vidéo circule actuellement sur Facebook (voir en fin d’article), publiée par le skieur freeride Mickaël Bimboes. En réalité, les images datent de 2017, témoignant d’une session dont l’issue était à deux doigts de tourner au drame. Le skieur et deux de ses amis dévalent une pente en hors-piste près de Courchevel lorsque celui-ci se retrouve au milieu d’un glissement de terrain. Rapidement, une avalanche prend forme et Mickaël Bimboes se retrouve ballotté dans tous les sens sans rien pouvoir contrôler. Lorsque le mouvement s’arrête, l’homme se trouve dans le noir avec l’impossibilité de bouger. Dans un article publié par Le Point quelques mois après l’incident, il déclare avoir eu l’impression d’avoir été enfermé dans un sarcophage. Terrifiant.

Mickaël Bimboes a indiqué que son principal objectif était de simplement de parvenir à respirer. Lors de l’arrêt du mouvement de l’avalanche, ses poumons étaient gonflés. Il a donc pu expirer puis inspirer à nouveau. Par ailleurs, quelques centimètres seulement le séparaient de la surface. Celui-ci a donc pu effectuer de petits mouvements.

ski hors-piste avalanche
Crédits : Mickaël Bimboes Winteractivity / Facebook

Les images davantage traumatisantes pour le skieur

L’objectif suivant ? Tenir. En effet, ses deux amis font leur possible pour le localiser. Seulement voilà, le temps file rapidement. Trois minutes après s’être retrouvé prisonnier, le skieur commence soudainement à respirer très fort avant de s’évanouir, en raison du manque d’oxygène. L’intéressé rappelait n’avoir ressenti aucune douleur particulière, comme dans le cas d’un choc vagal. Lorsque ses amis le retrouvent – grâce à sa GoPro – et finissent de creuser pour laisser apparaître son visage, le freerider prend deux grandes bouffées d’air avant de se remettre à parler. Il indiquera plus tard avoir eu l’impression de s’être réveillé comme après un rêve.

Mickaël Bimboes a expliqué ne pas avoir succombé au stress ou à la panique. Pas de casse non plus au niveau des membres. Néanmoins, le skieur savait pertinemment qu’il ne pourrait pas s’en sortir sans l’aide de ses amis. Il confiera également que revoir les images de la vidéo était une expérience plus difficile que d’avoir vécu l’accident en direct.

Depuis 2013, Mickaël Bimboes enchaînait les compétitions, avec des participations au Freeride World Tour, l’épreuve phare de la discipline. À la fin de la saison 2019 à l’âge de 33 ans, il annonce vouloir arrêter sa carrière. Désormais, il se consacre entre autres à une autre de ses passions : les drones.