in ,

Une supernova a-t-elle mené nos ancêtres à marcher sur deux jambes ?

Devons-nous la bipédie de notre espèce à l'explosion d'une supernova ? Crédits : Pixabay

La raison pour laquelle nos ancêtres ont commencé à marcher sur deux jambes fait débat, depuis très longtemps. Une récente étude propose aujourd’hui une explication… Venue de l’espace.

Avec l’apparition des plaines et des savanes, autrefois tapissées de forêts, nos ancêtres ont commencé à expérimenter la bipédie il y a quelques millions d’années. Cette capacité à se lever et à se déplacer debout a été un tournant très important dans notre évolution. Peut-être le plus important. Nous savons en effet que l’être humain marchant sur deux jambes consomme seulement 1/4 de l’énergie nécessaire aux chimpanzés avançant à quatre pattes. Et toute cette énergie économisée peut être “redistribuée” ailleurs. Mais la véritable question est celle-ci : pourquoi nos ancêtres se sont-ils mis debout ?

Un événement cosmique

Comme expliqué plus haut, le consensus scientifique propose que ce soit l’avènement des grandes plaines et des savanes qui ait mené les premiers grands singes à devoir se mettre debout. Obligés d’aller au sol pour se déplacer, pouvoir “se lever” permettait alors d’observer au loin, de guetter d’éventuels prédateurs ou de traquer des proies. Mais pour répondre à première question, il faut se demander pourquoi les sols forestiers se sont transformés en savanes. Et si la réponse nous venait du ciel ?

Selon une équipe de chercheurs américains de l’Université du Kansas, une importante supernova aurait baigné notre planète de radiations cosmiques il y a environ 8 millions d’années, puis il y a environ 2,6 millions d’années. Ce rayonnement aurait alors ionisé (perte d’électrons) la basse atmosphère, favorisant ainsi le passage de la foudre. Et qui dit foudre dit feux de forêt. En Afrique, où évoluaient les premiers êtres humains, la savane aurait alors émergé, poussant tout le monde à descendre des arbres.

« On pense que les hominines avaient déjà tendance à marcher sur deux jambes, même avant cet événement, explique l’astronome Adrian Melott, principal auteur de l’étude. Mais ils étaient principalement adaptés pour grimper dans les arbres. Après cette conversion en savane, ils étaient alors obligés, pour marcher d’un arbre à un autre, de traverser la prairie. En se mettant debout, ils pouvaient voir au-dessus des herbes et surveiller les prédateurs. On pense que cette conversion vers la savane a contribué à la bipédie à mesure qu’elle devenait de plus en plus dominante chez les ancêtres humains ».

Illustration artistique d’une supernova / Crédits : iStock

Une explosion à 163 années-lumière de la Terre

Pour en arriver à ces résultats, les chercheurs se sont appuyés sur la découverte il y a quelques années d’une couche d’isotopes de fer 60 dans les anciens fonds marins. Ces isotopes, nous savons qu’ils viennent de l’espace. Et comme il ont une demi-vie connue, ils peuvent être datés. Nous savons qu’ils proviennent d’un premier événement survenu il y a 6,5 ​​à 8,7 millions d’années, et d’un second il y a 1,7 à 3,2 millions d’années. L’origine serait la même : un événement cosmique survenu de 300 à 163 années-lumière de la Terre.

Sur la base de ces résultats, les chercheurs ont supposé qu’il pouvait s’agir d’une supernova. Prenant ce nouvel élément en compte, ils ont évalué le processus d’ionisation de l’atmosphère terrestre par les rayons cosmiques qui proviendraient de cette supernova, à cette distance. Ils ont alors calculé qu’un tel événement augmenterait de 50 fois l’ionisation de la basse atmosphère, entraînant les importants feux de forêt cités précédemment. Ceci expliquerait d’ailleurs pourquoi les chercheurs observent d’importantes quantités de charbon de bois et de suie datant de cette époque.

Source

Articles liés :

Pourquoi avons-nous perdu notre fourrure ?

Des supernova pourraient-elles être responsables d’extinctions massives sur Terre ?

Découverte de la supernova la plus lointaine jamais détectée