in ,

Une nouvelle technologie solaire à base de cellules pérovskites ?

Crédits : Max Pixel

Le gouvernement britannique à financé à hauteur de plusieurs millions de dollars la recherche dans le but de mettre au point une nouvelle technologie renouvelable. Il est question de cellules photovoltaïques à pérovskites, une technologie en plein boom depuis plus de deux ans, qui fait encore face à quelques freins.

Plusieurs entités font de la recherche

Une cellule photovoltaïque à pérovskites est un type de cellule photovoltaïque comprenant un élément chimique ayant une structure de pérovskite. Cet élément est le plus souvent incarné par un hybride organique-inorganique de plomb ou un halogénure d’étain (dans sa couche active). En passant d’une part de 3,8 % en 2009 à 22,1 % en 2016, cette technologie est en plein essor malgré le fait que des problèmes de stabilité structurale restent à résoudre.

En août 2018, près de 3 millions d’euros du gouvernement britannique ont été débloqués afin que la start-up locale Oxford PV puisse poursuivre ses recherches sur cette nouvelle technologie renouvelable. Plus récemment, la société américaine Swift Solar a également levé près de 7 millions de dollars pour finaliser son projet.

Crédits : Max Pixel

Performance et faibles coûts de production

« Ces films cristallins minces sont fabriqués en mélangeant deux sels peu coûteux et très abondants pour former une encre pouvant être déposée de différentes manières… Cela signifie que les panneaux solaires en pérovskite pourraient coûter moins de la moitié de leurs équivalents en silicium », avait déclaré Sam Stranks, co-fondateur de Swift Solar.

Outre les économies en termes de coût de production, il est également question de performances accrues. Oxford PV a justement déclaré vouloir conférer aux cellules de pérovskite un rendement de 37 %. Cette valeur relative au taux d’énergie solaire transformée en énergie exploitable dépasserait alors ce qui existe aujourd’hui en termes de rendement.

« Oxford PV a considérablement progressé dans la mise à l’échelle et la préparation de sa technologie pour la fabrication en grande série. Avec des cellules tandem de taille commerciale déjà en production sur notre ligne pilote, il est maintenant nécessaire d’optimiser davantage le processus, en vue de son déploiement commercial », a pour sa part expliqué Frank P. Averdung, PDG d’Oxford PV.

Toujours en développement, cette nouvelle technologie devra inévitablement faire ses preuves afin de pouvoir bousculer les leaders du marché.

Sources : TechCrunchSiècle Digital

Articles liés :

Ils ont créé une cellule photovoltaïque capable de générer de l’hydrogène et de l’électricité

Des panneaux photovoltaïques capables de produire de l’électricité à partir de gouttes de pluie ? C’est possible !

Une société a conçu un panneau solaire thermique ET photovoltaïque !