in

Combien de moustiques le sang d’un seul homme pourrait-il nourrir ?

Crédits : FotoshopTofs / Pixabay

C’est l’été, c’est agréable et l’on aime passer du temps dehors, parfois jusque tard le soir. Mais pour certains d’entre nous, ces veillées sont ponctuées de tentatives d’anéantissement de ce moustique qui nous tourne autour ou qui s’est déjà posé sur nous, sirotant un peu de sang. 

Tout d’abord, il faut savoir que nous ne sommes pas seuls dans ce calvaire, puisque grenouilles, serpents et quelques insectes figurent également parmi les victimes de choix des moustiques, du moins des femelles puisqu’elles seules piquent. Mais il faut dire que notre surface corporelle est bien supérieure, ce qui fait de l’homme la victime idéale de la femelle moustique.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le sang ne constitue pas un repas pour madame moustique, puisqu’elle se nourrit principalement de nectar. Avec le sang, il s’agit pour elle d’obtenir les protéines dont elle a besoin afin de développer ses œufs avant la ponte. Avant de nous piquer, le moustique nous repère de très loin, puisque son système olfactif détecte le dioxyde de carbone que nous expirons ainsi que de nombreux composants présents dans votre sueur. Il s’approche ensuite, se pose, et vient la piqûre.

Cette piqûre, il l’assure grâce à un stylet piqueur très perfectionné qui empêchera notre corps de réagir convenablement à l’agression, et va s’enfoncer dans l’épiderme jusqu’à rencontrer un vaisseau sanguin. La femelle moustique injecte ensuite une substance qui anesthésie via le canal salivaire, et qui empêche également la coagulation du sang.

Pierre Barthélémy, journaliste au Monde, a cherché à répondre à deux questions : Quelle quantité de sang une femelle moustique peut-elle embarquer, et quel est le rapport entre cette quantité et son poids ? Et combien faudrait-il de moustiques pour vider un être humain de son sang ?

Pour la première question, comme l’annonce le site de l’association américaine de contrôle du moustique, il faut savoir que le prélèvement moyen est de 5 millionièmes de litres. En considérant la densité du sang légèrement supérieure à celle de l’eau, on peut déduire que le moustique ingurgite 5 milligrammes de sang, soit deux fois sa propre masse puisqu’il pèse en moyenne 2,5 milligrammes. Enfin, pour la seconde question, on considère que le corps humain contient environ 5 litres de sang, alors un seul homme pourrait offrir du sang à un million de moustiques.

Sources : lemonde, mosquito