in

Une tour de 1 km de haut construite par le Ben Laden Group

Crédits : Maher Najm / Flickr

Ce dimanche, la construction du futur plus grand gratte-ciel du monde va débuter au nord de Djeddah, en Arabie saoudite. Avec ses 1001 mètres de hauteur, il dépassera de 172 mètres l’actuel record détenu par le Burj Khalifa situé à Dubaï. 

C’est une construction qui donne le vertige. D’abord annoncée avec une hauteur de 1600 mètres, elle a ensuite été réduite à un kilomètre, la géologie de la région ne se prêtant pas à des tailles plus élevées. Son coût de 1,2 milliard de dollars est entièrement financé par le prince Al-Walid ben Talal ben Abdelaziz Al Saoud, un homme d’affaires saoudien dont la fortune était estimée en 2013 à 26 milliards de dollars. La tour baptisée « Kingdom Tower » (Tour du Royaume) constituera le premier joyau d’une nouvelle ville située au bord de la Mer Rouge et qui portera le nom de Kingdom City.

Les plans ont été conçus par les cabinets d’architectes Adrian Smith + Gordon Gill Architecture. C’est un véritable challenge qui est réalisé puisque malgré ses 1001 mètres de hauteur, la tour doit pouvoir résister aux vents qui peuvent souffler fort en altitude, aux différences de températures ainsi qu’à la corrosion liée au sel de la Mer Rouge. Pas moins de 59 ascenseurs équiperont le gratte-ciel avec une capacité d’élévation de 10 mètres par seconde afin de se rendre dans l’un des 167 étages. Au total, la construction devrait durer au moins 5 ans pour s’achever au plus tôt en 2019.

Autre information étonnante, la construction de l’ouvrage a été confiée à l’une des principales entreprises de BTP du pays. Il s’agit du Ben Laden Group fondé en 1931 par Mohammed bin Awad bin Laden qui n’est autre que le père d’Oussama ben Laden.

La Kingdom Tower en quelques chiffres :

– Une hauteur de 1001 mètres, soit 172 de plus que la Burj Khalifa située à Dubaï

– Un coût de 1,2 milliard de dollars

– 167 étages dont une plate-forme avec un plancher en verre transparent, située au 157e étage

– Une superficie de 530 000 m◊ au sol

– 500 millions de m3 de béton

– 80 000 tonnes d’acier