in ,

Tesla publie pour la seconde fois un rapport sur son impact écologique !

Crédits : Flickr / Jakob Härter

Après un premier rapport publié l’an dernier, Tesla a réitéré l’expérience en publiant un rapport traitant de son impact sur l’environnement. Le document est une mine d’informations, notamment en ce qui concerne l’efficacité des véhicules et leur empreinte écologique. Ce rapport a également pour objectif de définir les objectifs de Tesla en matière d’écologie, plus précisément en ce qui concerne la transition énergétique.

Un deuxième “rapport d’impact”

L’an dernier, Tesla publiait son Impact Report 2018. L’objectif ? Mesurer l’impact de ses produits et de ses activités sur l’environnement. Il y a peu, Tesla a livré son Impact Report 2019 (PDF en anglais / 57 pages). Ce dernier est conçu dans le même esprit que le précédent mais il regorge encore plus d’informations.

« Le but même de l’existence de Tesla est d’accélérer la transition du monde vers une énergie durable. Dans le cadre de cette mission, nous sommes heureux de publier notre deuxième rapport d’impact annuel. La transparence et la divulgation sont importantes pour nos clients, nos employés et nos actionnaires, c’est pourquoi nous avons élargi le contenu du rapport d’impact cette année » peut-on lire dans le rapport.

tesla raport ecologie
Crédits : Tesla

L’impact de Tesla, de A à Z

Dans un souci de transparence inédit, Tesla évoque l’impact écologique de toutes ses activités. La société analyse par exemple l’impact environnemental de ses véhicules. Ainsi, selon le document, chaque véhicule de la marque produirait environ 69 tonnes de CO2 sur toute sa durée de vie. Par ailleurs, Tesla évoque également le recyclage des batteries ainsi que les émissions de particules fines, NOx et autres polluants. La consommation d’eau à l’année pour chaque véhicule est également indiquée. En effet, chaque véhicule aurait consommé plus de 5 mètres cubes en 2018 et seulement 3 en 2019.

Tesla évoque également l’impact des équipements embarqués par les véhicules. Il est question de sécurité passive, de sécurité active, de cybersécurité, de sécurité incendie ou encore du toit solaire. Le rapport pointe aussi les voyages à longue distance ainsi que les notes obtenues lors des Tesla Safety Awards. Les Model 3 et Model X représenteraient ainsi le meilleur rapport écologie/ performances.

La firme évoque enfin sa chaîne d’approvisionnement, notamment en ce qui concerne les sources de cobalt. Le rapport termine avec de nombreuses informations sur ses engagements dans la société. À noter qu’il est impossible de détailler en profondeur le contenu du rapport de Tesla tant celui-ci est fourni. Le mieux reste de d’en prendre connaissance de façon personnelle.