in

Une vidéo exceptionnelle nous montre le ballet des nuages de méthane au-dessus de Titan

Crédits : Capture vidéo

Le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la Nasa a publié au cours de la semaine dernière une superbe vidéo qui nous offre à voir le passage de nuages de méthane au-dessus de Titan, la plus grande lune de Saturne, les 29 et 30 octobre derniers.

Les scientifiques du JPL de la Nasa ont pu observer, grâce à la sonde spatiale Cassini, le ballet de nuages de méthanes au-dessus de la région Nord de Titan, la plus grande des lunes de Saturne. Une observation qu’ils ont pu capturer en images, compilées dans cette belle vidéo en accéléré.

« Ce genre de très longue séquence permet aux scientifiques d’observer la dynamique des nuages lorsqu’ils se développent, se déplacent et se dissipent. Un film en temps réel peut également aider à faire la distinction entre le bruit dans les images (par exemple des rayons cosmiques frappant le détecteur) et des nuages ou du brouillard » déclare l’équipe de la mission Cassini.

Depuis le lancement de la sonde de la Nasa Cassini en 1997, et son arrivée dans le système de Saturne en 2004, la question de la compréhension du climat de Titan est posée aux scientifiques, qui pourraient là obtenir de nouvelles informations. Dans la vidéo, on peut voir des nuages blancs de méthane se déplaçant sur la surface de la lune de 7 à 10 mètres par seconde avant qu’ils ne se dissipent et disparaissent. « Il y a aussi quelques petits nuages sur la région des petits lacs plus au nord, qui se dissipent au cours du film. Ce petit groupe de nuages se déplace à une vitesse d’environ 1 à 2 mètres par seconde » ajoute l’équipe de Cassini.

Il s’agit jusque-là de la meilleure observation de l’activité nuageuse sur Titan, permettant aux scientifiques d’obtenir de nouvelles et cruciales données sur le climat de cette lune, et ces images montrent notamment que la couverture nuageuse y est moins importante que prévu pour cette période. La mission Cassini aura finalement duré neuf ans de plus que prévu au départ, et poursuivra son exploration dans le courant 2017 avant un crash sur Saturne prévu en septembre.

Source