in

SpaceX est de retour !

Cette fois-ci c’est la bonne : SpaceX est de retour. Quatre mois après un accident à Cap Canaveral, le lanceur Falcon 9 de SpaceX a réussi son envol avec la mise sur orbite dix satellites de la constellation Iridium.

SpaceX a parfaitement réussi son retour en vol très attendu quatre mois après l’incident de Cap Canaveral en Floride (un lanceur avait explosé au sol pendant le remplissage de l’étage supérieur). Après des semaines d’enquête et plusieurs reports annoncés ces dernières semaines, le lanceur Falcon 9 a finalement décollé ce samedi de la base aérienne de Vandenberg en Californie. Deux heures après le décollage, SpaceX annonçait que Falcon 9 avait placé les dix satellites prévus en orbite basse pour la société Iridium Communications.

Un envol réussi, mais pas que. Les ingénieurs de SpaceX en ont en effet profité pour faire atterrir le premier étage de son lanceur réutilisable sur une barge flottant sur l’océan Pacifique. Le premier étage de Falcon 9 est revenu sur Terre au large des côtes californiennes 07 min 49 s après son décollage après s’être séparé de l’étage supérieur dans les 02 min 27 s suivant son décollage. Quant aux satellites Iridium Next, ils ont été positionnés sur une orbite de stationnement temporaire de 625 km où ils seront testés et pilotés par Iridium au cours des prochaines semaines avant de migrer ensuite vers leur orbite opérationnelle à 780 km d’altitude. Comme le souligne Iridium dans son communiqué de presse, ce « lancement marque le début de l’un des plus grands renouveaux technologiques de l’Histoire par le remplacement total de l’unique constellation de satellites fournissant une couverture de communications à 100 % mondiale ».

Pour Iridium Communications, ce vol est en effet le premier d’une série de sept lancements sur Falcon 9 programmés au cours des 18 prochains mois pour placer sur orbite 70 satellites de la constellation Iridium NEXT, soit un contrat total d’une valeur de 468,1 millions de dollars pour SpaceX (66,87 millions par lancement). Le deuxième lancement de la constellation sera planifié à la fin des essais, en avril afin de respecter un délai incompressible de 94 jours entre deux lancements en raison des opérations et des tests en orbite. L’ensemble d’Iridium NEXT devrait être en orbite d’ici à la mi-2018.

Source