in

À Singapour, des robots-policiers commencent à patrouiller dans les rues

Crédits : Chen Lin

Les autorités de Singapour ont récemment libéré deux nouveaux robots policiers connus sous le nom de Xavier. Ces derniers vont patrouiller dans les rues pendant plusieurs semaines dans le but de traquer les incivilités.

Des nouveaux robots à Singapour

En mai 2020, les autorités de Singapour s’étaient déjà illustrées en déployant un robot-chien Spot, de Boston Dynamics, dans le cadre d’un programme-pilote visant à faire respecter les règles de distanciation sociale pendant la pandémie de Covid-19. L’utilisation de ce robot, qui patrouillait dans le parc de Bishan-Ang Mo Kio, avait alors donné lieu à certaines publications sur les réseaux sociaux reliant cette approche à un épisode de la série futuriste et dystopique Black Mirror.

Plus récemment, la Home Team Science and Technology Agency (HTSTA) de Singapour a déployé deux autres robots autonomes baptisés Xavier. Depuis dimanche et pendant trois semaines, leur objectif sera de traquer les incivilités des habitants de la ville, rapporte Reuters.

Les robots sont notamment programmés pour détecter plusieurs violations telles que les vélos mal garés, le tabagisme en public, ou encore la détection des violations du protocole COVID. Une technologie de reconnaissance faciale intégrée leur permet en effet de repérer le non-port du masque sur les visages humains. À terme, il est prévu que ces robots appuient les forces de l’ordre.

«Xavier peut potentiellement augmenter notre présence en matière d’application de la loi et dissuader les comportements de mobilité active errants sur les sentiers», a déclaré Calvin Ng, directeur de l’application et de la gestion de la conformité de l’Autorité des transports terrestres, dans un communiqué. «Cela pourrait également fournir des renseignements sur de nouveaux points chauds ou des zones où d’importants utilisateurs de mobilité active ont été repérés pour aider à concentrer nos efforts d’application physique».

xavier robots singapour
Crédits : Chen Lin

Des voitures de police autonomes à Dubaï

Vous l’avez compris, on est encore loin de RoboCop. Néanmoins, et comme expliqué plus haut, l’utilisation de robots à des fins sécuritaires n’est pas une première dans la cité-État. En 2017, l’entreprise singapourienne Otswa Digital avait également annoncé un protocole d’accord avec la police de Dubaï. Depuis près de quatre ans, des voitures robot O-R3 patrouillent ainsi dans les rues de la ville.

Là encore, ces robots n’ont pas vocation à remplacer les policiers, mais à les seconder. Tandis que les humains se chargeront des emplois à haute valeur ajoutée, les robots peuvent assurer ceux nécessitant peu compétence. Et ce n’est qu’un début. L’entreprise singapourienne affirme en effet que ses robots pourraient présenter un quart des effectifs de la police de Dubaï d’ici 2030.