in ,

Des scientifiques japonais vont tenter de creuser un trou jusqu’au manteau terrestre

Crédits Wikimedia Commons, Zerene Stacker

Les Japonais veulent réaliser ce qu’aucun homme n’a encore jamais réalisé, creuser la Terre pour réussir à atteindre le manteau terrestre avec l’objectif de mieux connaître l’histoire de la Terre, mais surtout de mieux prédire les catastrophes naturelles, dont le pays est régulièrement victime.

Entre 1970 et 1994, la Russie a établi le record du forage le plus profond au monde, atteignant 12 261 mètres, une profondeur qui n’a toutefois pas permis d’atteindre le fameux manteau terrestre, cette couche située entre le noyau et la croûte terrestre. Une prouesse qui présenterait de nombreux avantages scientifiques et le Japon a annoncé vouloir tenter de l’atteindre.

En effet, selon Japan News, les scientifiques de l’Agence japonaise pour la science et la technologie maritime et terrestre (Jamstec), ont lancé le projet, lequel sera financé par le gouvernement japonais. L’intérêt pour le Japon d’y parvenir est évident, le pays étant régulièrement sujet aux catastrophes naturelles notamment les tremblements de terre. Mieux connaître l’histoire de la Terre et sa géologie permettrait de mieux anticiper ces phénomènes. « Au Japon, nous avons des volcans, des tremblements de Terre, etc. Donc les gens veulent des équipements de surveillance et d’analyse de ces phénomènes, mais nous ne savons pas sur quoi les baser. Nous avons besoin d’améliorer nos connaissances en géologique, et donc d’étudier la Terre plus précisément » explique Natsue Abe, géologue à la Jamstec, relayée par CNN.

The Yomiuri Shimbun

Trois sites potentiels

Le forage en lui-même ne devrait pas commencer avant l’an 2030. Auparavant, il faudra sélectionner la meilleure technologie pour y parvenir ainsi que le site adéquat. Trois sites ont ainsi été pré-sélectionnés, tous se situant dans le Pacifique, là où la croûte est plus fine. En effet, 4 à 10 kilomètres de profondeur suffiraient pour atteindre le manteau terrestre depuis le plancher océanique contre environ 30 à 50 km depuis la terre ferme. « L’un des sites est au large d’Hawaï, un autre au large du Costa Rica et le dernier est au large du Mexique » explique Natsue Abe.

Le navire utilisé sera le Chikyu, « le meilleur navire de forage pour notre domaine scientifique dont la capacité de forage est trois fois plus profonde que les anciens navires » ajoute la géologue.

Quatre objectifs

Cette mission exceptionnelle de forage aura quatre objectifs principaux, le premier étant bien entendu d’atteindre pour la toute première fois le manteau terrestre. « Le deuxième est d’enquêter sur les frontières entre la croûte océanique et le manteau. Le troisième est de déterminer la composition de la croûte océanique. Et le dernier est d’examiner la vie microbienne à l’intérieur de la planète, et quelle est la limite de la vie à l’intérieur de la Terre » poursuit Natsue Abe. « Si nous creusons le manteau terrestre, alors nous connaîtrons toute l’histoire de la Terre, c’est ce qui nous motive« .