in ,

La Russie veut une enquête internationale sur les premiers pas de l’Homme sur la Lune

Crédits : Neil A. Armstrong — NASA Apollo Archive

Les autorités russes remettent aujourd’hui en cause les voyages spatiaux historiques et en particulier celui des premiers pas de l’Homme sur la Lune.

Le 21 juillet 1969 fut le premier jour où un homme a marché sur la Lune, lors de la mission Apollo 11. Mais la Russie a décidé de revenir sur cet événement historique, à cause, selon certaines théories, des accusations de corruption des États-Unis envers la FIFA, menaçant la prochaine Coupe du monde censée avoir lieu en Russie en 2018. Vladimir Markin déclare : « Les autorités américaines ont franchi une ligne en lançant des accusations de corruption visant neuf officiels de la FIFA. »

Il explique, le mardi 16 juin au Moscow Times : « On peut les aider en lançant une enquête internationale sur une pellicule disparue, celle qui avait été tournée par des astronautes sur la Lune. Ou bien sur les 400 kilos prélevés sur la Lune, que personne n’a jamais vus. Non, nous n’affirmons pas que le vol n’a pas eu lieu et que tout a été tourné dans un studio. Simplement, tous ces matériaux scientifiques et même culturels constituent un héritage et leur disparition constitue une perte pour nous tous. »

Environ 200 000 bandes ont été effacées par la Nasa pour cause de souci économique. La question est de savoir où sont passées les preuves de cet événement, comme les souvenirs que les astronautes ont ramenés de la Lune. L’agence spatiale aurait toutefois conservé des enregistrements de l’alunissage, des copies restaurées de meilleure qualité que les originaux.

Sources : Moscow TimesLe Monde, Journal de Montréal, L’Express.

– Illustration : Aldrin est photographié par Armstrong alors qu’il sort à son tour du module lunaire / Neil A. Armstrong — NASA Apollo Archive