in

Lors du voyage de retour, Thomas Pesquet devra se passer des toilettes

La Crew Dragon Endeavour arrimée à l'ISS. Crédits : NASA

Les quatre astronautes de la mission Crew-2 dont fait partie Thomas Pesquet devront se passer des toilettes au cours de leur voyage de retour sur Terre. Tous pourront se soulager dans des « sous-vêtements » prévus à cet effet.

Ça fuit dans le vaisseau

D’après une déclaration des responsables de la NASA ce 29 octobre, les toilettes de la capsule Endeavour de SpaceX ne seront pas disponibles aux quatre astronautes de la mission Crew-2 dès leur départ de la Station Spatiale internationale dans quelques jours. Les ingénieurs de SpaceX ont en effet isolé une possible fuite d’urine similaire à celle observée lors du vol Inspiration4 entièrement civil opéré en septembre. Les inspections réalisées après l’atterrissage avaient en effet révélé qu’un tube relié à un réservoir s’était détaché pendant le vol.

Ce tube « a fondamentalement permis à l’urine de ne pas entrer dans le réservoir de stockage, mais elle est entrée dans le système de ventilation« , avait alors souligné Bill Gerstenmaier, vice-président de la construction et de la fiabilité des vols chez SpaceX.

Suite à cette révélation, SpaceX et la NASA se sont demandé si un problème similaire avait affecté la mission Crew-2, arrivée à la station spatiale en avril. Les astronautes ont donc vérifié leur capsule et ont également trouvé des signes de fuites. Si la capsule n’a subi aucun dommage de corrosion susceptible de compliquer son retour sur Terre, SpaceX a tout de même décidé de prendre des mesures préventives pour le vol de retour de cette mission.

En cas de besoin pressant, tous les membres d’équipage (Shane Kimbrough, Meghan McArthur, Akihiko Hoshide et Thomas Pesquet) porteront donc un « sous-vêtement » spécial. Cela n’a rien de surprenant. Ces sous-vêtements sont en effet depuis longtemps utilisés par les astronautes pour se soulager dans leurs combinaisons pour les lancements, les atterrissages ou les sorties dans l’espace.

Entre-temps, SpaceX a depuis repensé ses toilettes pour éviter les problèmes de fuite sur les futurs vols.

spacex thomas pesquet toilettes
L’astronaute de l’Agence spatiale européenne Thomas Pesquet a partagé cette image des toilettes de la Crew Dragon sur Twitter alors qu’il se rendait à la Station Spatiale internationale en avril 2021. Crédits : Thomas Pesquet

Retour prévu ce jeudi

Tout devrait donc bien se passer, d’autant que cette mission sera très courte. En août 2020, il avait fallu pas moins de 19 heures à l’équipage de la mission Demo-2 pour revenir sur Terre après s’être désamarré de la station. Depuis, des efforts de calculs ont permis de considérablement réduire de temps de trajet. Le 2 mai dernier, l’amerrissage de la mission Crew-1 s’est ainsi produit seulement 6,5 heures après le départ de l’ISS.

Ce retour de la mission Crew-2 devrait avoir lieu ce jeudi 4 novembre avec un amerrissage prévu au large des côtes de la Floride. Comme pour toute mission de ce genre, rien n’est toutefois gravé dans le marbre.

Initialement prévu ce dimanche 31 octobre, le lancement de la mission Crew-3 avait par exemple été décalé à ce mercredi 3 novembre en raison du mauvais temps. Cette mission vient d’être repoussée à nouveau « au plus tôt » au samedi 6 novembre, cette fois en raison d’un problème médical. La NASA n’a pas encore révélé plus de détails, si ce n’est que ce problème est « mineur » et qu’il n’est « pas lié à la Covid-19« .

Cette mission lancera les astronautes de la NASA Raja Chari, Tom Marshburn et Kayla Barron. Ils seront accompagnés de l’astronaute Matthias Maurer, de l’agence spatiale européenne (ESA). Tous resteront environ six mois à bord comme Thomas Pesquet.