in

Qu’est-ce que ce vortex polaire qui s’est abattu sur l’Amérique du Nord ?

Crédits : Capture vidéo

Ces derniers jours, les États-Unis et le Canada ont été aux prises avec ce que l’on appelle un vortex polaire, occasionnant des chutes de neige importantes et des températures pouvant aller jusqu’à -35°. Il est cependant intéressant de comprendre ce qu’est un vortex polaire, terme plutôt récent dans le jargon scientifique.

« Vortex polaire », voilà un terme qu’il est effrayant ! Il s’agit d’un phénomène associé au modèle de circulation atmosphérique qui bloque l’air froid du pôle Nord dans un mouvement circulaire. Présent au niveau des pôles Sud et Nord, le vortex polaire est une dépression d’altitude tenace et de grande taille qui se forme dans la moyenne troposphère et dans la stratosphère à plus de trente kilomètres au-dessus de la surface de la Terre.

Il s’agit de zones de basses pressions associées à un cœur composé d’air froid qui résulte en des anticyclones thermiques. Ces derniers se trouvent actuellement dans le sillage du front polaire arctique et descendent sur l’Amérique du Nord. La masse d’air se contracte, devient plus dense et exerce donc une forte pression sur le sol.

« Le vortex polaire est toujours là, tournant sur les régions polaires. Ce sont seulement les bords qui se déforment, c’est pourquoi l’on obtient ces foyers d’air froid qui peuvent descendre », explique Jason Furtado, météorologiste à l’Université d’état de l’Oklahoma pour Live Science.

Comparable à l’ouragan qui est également un système à basse pression circulaire, le vortex polaire voit sa forme s’étirer lorsque qu’une tempête apparaît, d’où sa décente sur des terres habituellement plus chaudes. Le jet-stream, ce rapide courant d’air de quelques centaines de kilomètres de large pour quelques kilomètres d’épaisseur incarne la barrière entre le froid polaire de l’arctique et les régions tempérées plus au sud. Cependant, lorsque ce dernier descend plus au sud, il permet alors à l’air arctique de gagner du terrain.

Crédits : NASA

Le phénomène de vortex polaire est connu du monde scientifique depuis un siècle, mais est devenu vraiment populaire en 2014 avec la sévère vague de froid qui a touché l’Amérique du Nord comme celle qui se produit actuellement.

Sources : Live ScienceL’ExpressFrance Info