in

Qu’emporteriez-vous si vous deviez vivre dans l’espace ?

Crédits : Pixabay

Imaginez que vous partez dès demain pour un voyage de plusieurs semaines dans l’espace. Vos réponses à la question « Que choisirez-vous d’emporter ? » peuvent aider la recherche. Rassurez-vous, il n’y a pas de mauvaise réponse dans le cadre de cette étude menée par une chercheuse française.

Nous nous rapprochons petit à petit des voyages longue durée dans l’espace qui ne relèveront plus de la science-fiction dans le cas où Elon Musk et Space X arrivent à mener à bien leur projet d’exploration et de colonisation de la planète Mars qui devrait débuter dés 2018.

Beaucoup de gens se sont sûrement demandé ce qu’ils emporteraient sur une île déserte, mais se sont-ils posé la question dans le cadre d’un voyage longue durée dans l’espace ? Il est vrai que dans l’esprit commun, nous avons tout de même un peu plus de chances de nous retrouver sur une île déserte que dans l’espace.

Quoi qu’il en soit, la chercheuse française Charlotte Poupon s’intéresse à ce que les gens décideraient d’emporter dans l’espace si on leur annonçait la « bonne nouvelle ». Designer industriel et doctorante en géographie et en neurosciences, l’intéressée étudie les effets du confinement consenti dans le cadre de missions en environnement extrême, qu’il s’agisse d’une zone sous-marine, polaire, mais également spatiale dans le cadre de sa thèse à l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI).

Charlotte Poupon dit s’intéresser à ce champ de recherche « afin d’approcher l’essence même des besoins humains en termes d’habitabilité, mais également les moyens de [la] renforcer » et après une décennie de travail, elle se concentre désormais sur le « bien-être lors des vols spatiaux dans le cadre des futures missions de longues durées qui conduiront peut-être l’Homme sur Mars ».

Ses recherches semblent séduire puisque le Centre national d’études spatiales (CNES) a désiré s’associer à elle. N’importe qui peut contribuer au projet en se rendant sur la page du CNES intitulée simplement « Ma valise pour l’espace ». Chacun peut élaborer sa « valise », mais en réalité, des contraintes sont imposées. En effet, vous ne pourrez emmener qu’un poids de 1,5 kg tenant dans une l’équivalent d’une boîte à chaussures !

Sources : CNESLe Journal du Geek