in

La planète naine Cérès pourrait abriter un océan « gelé » sous sa surface

Crédits : NASA/Jet Propulsion Laboratory

De nouvelles observations topographiques et gravimétriques faites par la sonde américaine Dawn, actuellement en orbite autour de la planète naine Cérès, suggèrent la possible présence de petites quantités d’eau salée liquide (ou de saumure) sous la surface. Cérès aurait également pu supporter un gigantesque océan dans le passé.

Il y a quelques jours, la NASA accordait une seconde extension, vraisemblablement finale, à la mission Dawn, lui permettant de poursuivre les observations de la planète naine Cérès jusqu’en 2018. La sonde descendra notamment à des altitudes plus basses que jamais, à environ 200 kilomètres de la surface, de quoi permettre de meilleures mesures de la couche supérieure de la surface. L’équipe de Dawn a en effet récemment découvert que cette croûte se constituait d’un mélange de glace, de sels et de matériaux hydratés soumis à une activité géologique passée, et peut-être récente. En d’autres termes, il est possible que Cérès, que vous retrouverez entre les orbites de Mars et Jupiter, ait pu un jour supporter un océan global.

« Plus on avance et plus nous apprenons que Cérès est un monde complexe et dynamique qui peut avoir abrité beaucoup d’eau liquide dans le passé, et qui peut encore en détenir sous terre », a déclaré Julie Castillo-Rogez, du Jet Propulsion Laboratory de la NASA, à Pasadena, en Californie. Alors, pourrait-on trouver de l’eau sous la surface de la planète naine ? Possible. Atterrir sur Cérès pour enquêter serait néanmoins trop risqué. Techniquement, l’opération serait faisable mais compliquée, mais la sonde risquerait de contaminer la planète naine. C’est donc pour cela, en autre, que les opérateurs envisagent de placer la sonde en orbite rapprochée, afin d’estimer sa composition et sa structure intérieure.

Les chercheurs savaient déjà que Cérès avait probablement abrité un océan souterrain dans un lointain passé, mais cette nouvelle analyse, détaillée dans deux nouveaux articles à paraître dans le Journal of Geophysical Research et dans les Earth and Planetary Science Letters, marque ici la première tentative de confirmation que de l’eau liquide se cache encore dans le manteau de la planète. Il y a en revanche de grandes chances pour que toute cette eau soit aujourd’hui complètement gelée sous la croûte. Cet ancien océan aurait-il pu néanmoins abriter la vie ? « Très difficile à dire », répond Julie Castillo-Rogez, coauteure des deux études, au site Forbes. « Nous pensons que Cérès aurait pu avoir des conditions favorables au début ; ce que nous ne savons pas, c’est quand ces conditions ont commencé à geler ».

Source