in

Une planète habitable découverte tout « près » de nous ?

Crédits : ESO/M. KORNMESSER

Une équipe de chercheurs de l’observatoire européen austral, affirme avoir découvert une nouvelle planète, rocheuse, située dans la zone habitable de son système. L’exoplanète orbiterait autour de Proxima Centauri, l’étoile la plus proche du Système Solaire.

Proxima Centauri, située dans la constellation du Centaure, est l’une des trois étoiles qui forment le système Alpha Centauri. Il s’agit d’une naine rouge située à une distance d’environ 4,22 années-lumière du Système Solaire. La porte à côté donc. Et selon l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, cette nouvelle planète, qui n’a pas encore été baptisée, serait dans la zone d’habitabilité et dès lors « de l’eau liquide pourrait y exister », ce qui constitue une condition importante à l’existence de la vie.

Un porte-parole de l’ESO, Richard Hook, a indiqué avoir pris connaissance de l’article, mais s’est refusé à confirmer ou démentir. « Nous ne faisons pas de commentaires », a-t-il dit à l’AFP.

Depuis quelques années déjà la mission Kepler suscite l’excitation et attise la curiosité des passionné(e)s en révélant plusieurs exoplanètes semblables à la Terre, qui ont été depuis considérées comme potentiellement habitables. Récemment, une équipe internationale de chercheurs avait réduit le nombre d’exoplanètes potentiellement habitables à une vingtaine susceptibles de soutenir la vie. Cependant, dans à peu près tous les cas, ces planètes se trouvent à des centaines (voire des milliers) d’années-lumière de la Terre.

Savoir qu’une planète potentiellement habitable se trouve à portée de main est tout simplement incroyable. Mais restons tout de même prudents. Citant des sources anonymes, le magazine a déclaré :

« La planète, encore sans nom, est considérée comme semblable à la Terre, orbitant à une distance de Proxima Centauri qui pourrait lui permettre d’avoir de l’eau liquide à sa surface – une exigence importante pour l’émergence de la vie. Jamais les scientifiques n’avaient découvert une seconde Terre aussi proche ».

En outre, le magazine affirme que la découverte a été faite par l’Observatoire européen austral (ESO). Coïncidence ou non, ce fut ce même observatoire qui avait annoncé en 2012 la découverte d’Alpha Centauri Bb, qui avait également été considérée comme étant « l’exoplanète la plus proche de la Terre ». Malheureusement, une analyse ultérieure des données avait mis en doute son existence.

Source