in

Une pieuvre capable de « voir »… avec sa peau !

Crédits : Theasereje / Wikimedia Commons

Deux biologistes de l’Université de Santa Barbara ont fait une découverte étonnante; la pieuvre à deux points de Californie serait capable de détecter et de réagir à la lumière via sa peau.

Octopus bimaculatus, la pieuvre à deux points de Californie (ou pieuvre à deux points de Verrill) est une pieuvre commune des estrans de la Californie du Sud. Selon les résultats d’une étude menée par deux biologistes de l’Université de Californie, la belle serait capable de « voir » avec sa peau. La peau de ce céphalopode est en effet à même de réagir directement aux variations de luminosité, et ce, sans requérir un traitement du signal lumineux par son système nerveux central.

Selon le rapport, l’épiderme de cette pieuvre ne perçoit que les variations de luminosité, et non les contrastes ou encore les bordures des objets, ce qui signifie que les informations visuelles perçues directement par sa peau sont moins détaillées que lorsqu’elles sont traitées par ses yeux et son cerveau.

Selon les deux biologistes, Cette faculté à « voir » par la peau est due à la présence de rhodopisines. Bien connues des biologistes, ces protéines sont habituellement présentes dans l’oeil des vertébrés. Ces pigments sont en effet situés dans les bâtonnets, ces célèbres cellules composant la rétine des vertébrés, et qui présentent la capacité de convertir le signal électromagnétique de la lumière en influx nerveux.

En plus d’avoir de grands yeux, notre céphalopode en dispose donc d’un troisième. Nos champions du camouflage ne cesseront donc jamais de nous surprendre.

Source : The Journal of Experimental Biology

– Crédits photo : Theasereje