in

Peur, froid, comment expliquer la chair de poule ?

Crédits : Physicsgirl/Pixabay

La chair de poule est un phénomène qui se produit sur notre peau, hérissant nos poils en réponse à des cas bien précis, généralement la peur ou le froid. Comment expliquer cette réaction de notre corps

Lorsque nous sommes envahis par un sentiment de peur, notre corps a des réflexes naturels comme la libération d’adrénaline, l’augmentation du rythme cardiaque, la dilatation des pupilles et autres mécanismes de défense. Mais la libération de l’adrénaline a une autre conséquence sur notre corps, elle « pousse des petits muscles dans la peau à se contracter, ce qui engendre des bosses et amène les poils à se hérisser ». On peut faire la parallèle avec le chat qui, lorsqu’il sent une menace, hérisse ses poils. « Le principe général est que, si vous allez être attaqué, il faut paraître aussi grand que vous le pouvez », explique David Huron, de l’Université Ohio State, aux États-Unis.

Dans le cas où la chair de poule apparaît en réponse au froid, il s’agit là aussi d’un mécanisme de survie ancien resté au cours de notre évolution. « Elle [la chair de poule] peut aider les mammifères à survivre quand il fait froid. Leur chair de poule leur fait hérisser les poils, piégeant ainsi une couche d’air isolante et les aide à se tenir au chaud ».

Mais la peur et le froid ne sont pas les seuls cas où apparaît la chair de poule. « Cela a peut-être quelque chose à voir avec le fait de ressentir des émotions intenses » explique NPR. C’est parfois le cas avec la musique, où une simple note ou changement de volume peut provoquer ce phénomène. Des émotions intenses que l’on retrouve également dans les films d’horreur. « L’espace d’un instant, notre cerveau croit à une urgence et quand on réalise qu’il n’y a pas de menace, on se sent bien. Cela expliquerait pourquoi les gens sont si étrangement attirés par le registre de l’horreur. »

Sources : npr, popularscience