in

Une nouvelle météorite retrouvée qui ne ressemble à aucune autre

Crédits : Hans / Pixabay

Un nouveau type de météorite retrouvé dans une carrière suédoise et piégé dans du calcaire déposé il y a 470 millions d’années intrigue les scientifiques. Une découverte qui pourrait nous donner de précieux indices sur l’histoire de notre Système Solaire.

Dénichée dans une ancienne carrière de calcaire du pays, au milieu d’une centaine d’autres météorites de type chondrites L, la nouvellement baptisée Österplana 065 (Öst 65), du nom de la localité où elle a été trouvée (Österplana), suscite l’intérêt des scientifiques. Cette dernière, fut en effet découverte en 2011 perdue au milieu d’une centaine d’autres météorites de type chondrites L, ces météorites les plus couramment retrouvées sur Terre. Les astronomes supposent qu’elles proviennent toutes d’un même « corps parental », un astéroïde de 100 à 150 kilomètres de long qui est entré en collision avec un autre astéroïde (dix fois plus petit) il y a environ 470 millions d’années. Aucune preuve de cet événement n’avait toutefois été retrouvée jusqu’à présent et Öst 65 pourrait en constituer le premier témoignage.

En effet, longue de huit centimètres, la pierre aurait un âge identique à celui des chondrites L mais une composition différente, notamment les rapports entre les différents isotopes de l’oxygène et du chrome. Pour Birger Schmitz, qui dirige l’équipe de chercheurs de l’Université de Lund, en Suède, Öst 65 serait un petit fragment du petit astéroïde qui aurait percuté le corps parental des chondrites L. L’astre aurait sans doute été vaporisé dans la collision ; Öst 65 en serait alors le dernier vestige, venu s’enfouir dans du calcaire au fin fond des mers de l’Ordovicien, il y a 470 millions d’années, après avoir voyagé dans l’espace interplanétaire pendant environ un million d’années.

NASA/JPL
Crédits : NASA/JPL

La découverte de ce nouveau type de météorites est intéressante à plus d’un titre, puisqu’elle nous prouve qu’il y a environ 500 millions d’années, la Terre était frappée par des météorites différentes de celles qui tombent aujourd’hui. L’identification d’Öst 65 revient à mettre au jour un nouvel événement qui a eu lieu dans le passé du système solaire. Comme quoi, il est aussi possible de reconstruire des aspects importants de l’histoire du système solaire en fouillant non pas dans les cieux, mais sous nos pieds.

Source : Futura-sciences