in

Un nouvel océan en formation au niveau de la Corne de l’Afrique

Crédits : Wikimedia Commons / Rolf Cosar

Il y a une douzaine d’années, des géologues ont estimé que le nord de l’Éthiopie – où se trouve la dépression de l’Afar – sera le théâtre de la formation d’un nouvel océan. En cause ? L’activité du volcan Dabbahu.

Nous avions récemment évoqué la dépression de l’Afar (ou désert Danakil), considérée comme l’endroit le plus inhospitalier pour l’homme sur Terre et pouvant donner un aperçu de la vie sur Mars. Cette dépression est située au nord de l’Éthiopie et couvre une superficie de 136 956 km², soit quasiment autant que la Grèce.

Cette région est ciblée par des recherches depuis que le volcan Dabbahu est entré en éruption en 2006, l’édifice ayant été responsable de plus d’une centaine de séismes en seulement trois semaines, un véritable cataclysme. Comme l’expliquait le quotidien britannique The Guardian à l’époque :

« Là, dans le désert d’Afar, l’un des endroits les plus chauds et les plus secs de la Terre, la tribu [de nomades] a été témoin de la naissance d’un nouvel océan. Les photos du satellite Envisat de l’Agence spatiale européenne (ESA) ont montré qu’une faille de 60 kilomètres de long et de 8 mètres de large a fendu la croûte terrestre en profondeur. »

Crédits : Google Maps

L’équipe scientifique du géologue britannique Tim Wright qui avait été sollicitée par des chercheurs locaux a évoqué l’apparition d’une dorsale océanique, ayant des conséquences visibles dans le désert, avec des affaissements du sol pouvant aller par endroits jusqu’à 100 mètres. La faille qui s’est formée à environ 5 km de profondeur a permis l’infiltration de magma dans la croûte terrestre, repoussant cette dernière. C’est ainsi que les chercheurs ont pu déterminer la formation d’un nouvel océan.

Évidemment, cet océan ne se formera pas demain car nous parlons tout de même d’un ou deux millions d’années ! En théorie, les tensions vont se faire plus intenses et le tout cédera, ce qui aura pour effet de causer l’ouverture d’une énorme brèche dans laquelle le magma arrivera pour former des dykes, sortes de digues qui constitueront le futur plancher océanique. S’il est difficile de déterminer quelle forme aura cet océan, il est possible de dire d’où viendra l’eau : de la Mer Rouge bien sûr !

Sources : Science & VieThe GuardianCourrier International