Les autorités mexicaines viennent d’annoncer le déploiement de drones pour protéger les œufs des tortues qui pondent sur les plages du littoral mexicain et ainsi freiner le braconnage.

Les Lepidochelys olivacea ou « Tortues olivâtres » viennent chaque année pondre leurs œufs sur les plages l’État d’Oaxaca, au Mexique. Or, on estime que seulement 0.2 % des tortues écloses réussissent à atteindre la mer. Bien évidemment, la nature suit son cours. Les œufs et les nouveau-nés sont à la merci des oiseaux, des chiens ou encore des crabes. Cependant, l’objectif principal du nouveau plan de surveillance mis en place vise à éradiquer le braconnage. En effet, les nouvelles mesures permettront de dissuader les habitants de ramasser et de vendre les œufs (les œufs sont comestibles dans les quelques jours qui suivent les pontes). Un comportement qui met en péril la survie de l’espèce.

Le commerce des tortues de mer ayant été interdit il y a plus de 20 ans par les autorités mexicaines, des patrouilles sont effectuées durant toute l’année par les différentes associations de protection des tortues en collaboration avec la Marine Nationale. Malgré les efforts, le phénomène s’intensifie et cette nouvelle forme de surveillance pourrait avoir un effet dissuasif pour les braconniers. La police de l’environnement mettra en place deux drones qui parcourront les étendues de sables. Elle espère que ce dispositif permettra de sauver des milliers d’œufs de tortues.