in

Un suçon peut-il être mortel ?

Crédits : iStock

Aussi incroyable que cela puisse paraitre, la pratique du suçon peut avoir de terribles conséquences. La triste nouvelle de cet adolescent mexicain décédé après s’être fait faire un suçon n’est malheureusement pas une première.

Julio Macias était un jeune mexicain de 17 ans, décédé la semaine dernière d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Les secours sont arrivés sur les lieux du drame, mais il était trop tard. Selon le média mexicain Info Noticias, cet AVC a été provoqué par un suçon que sa petite amie lui avait fait dans le cou.

La pression exercée par le suçon a été telle qu’un hématome s’est formé sur la paroi d’une artère du cou, ce qui aurait facilité l’apparition d’un caillot de sang qui est remonté jusqu’au cerveau, provoquant une embolie. Le soir même suivant l’après-midi passée en compagnie de sa petite-amie, Julio Macias a été pris de convulsions auprès de sa famille en plein repas, avant que les secours ne viennent constater le décès ainsi que les raisons du drame.

La petite-amie de Julio Macias, prénommée Iris, est âgée de 24 ans, et la famille du défunt était absolument contre cette relation, du fait de la différence d’âge. Depuis le décès du jeune homme, sa famille envisage donc de porter plainte contre Iris pour homicide involontaire, selon ABC.

En Nouvelle-Zélande un cas similaire avait déjà fait sensation en 2010. Une femme de 44 ans s’était rendue à l’hôpital après l’apparition d’une paralysie du bras gauche. Les médecins lui avaient diagnostiqué une thrombose de la carotide interne, ayant également pour origine un suçon. Le caillot de sang s’était cependant déplacé jusqu’à son cœur, provoquant l’altération d’une artère ainsi qu’une paralysie d’un de ses bras.

Les dangers du suçon avaient d’ailleurs fait l’objet d’une étude la même année, publiée dans The New Zealand Medical Journal.

Sources : La DépêchePositivRSanté Magazine