in

L’Audi e-tron et son option « rétroviseurs virtuels » !

Crédits : Audi

Le futur « sport utility vehicle » électrique du constructeur allemand Audi est doté de rétroviseurs nouvelle génération. Il s’agit d’un système étonnant, mais comment ceux-ci fonctionnent-ils ?

Ce nouveau véhicule électrique de la marque Audi devrait être présenté avant la fin d’année 2018. Mais tout récemment, un prototype a été aperçu dans les rues de Copenhague, comme l’atteste une nouvelle vidéo diffusée par le constructeur (voir en fin d’article). Alors que les réservations concernant l’Audi e-tron sont déjà ouvertes, une option qui sera mise à disposition des acheteurs attire l’attention, car il s’agit d’une grande première sur une voiture de série.

En effet, une des options prend la forme de rétroviseurs virtuels en remplacement des traditionnels miroirs. Il est question d’un système de caméras qui retransmettront les images sur des écrans Oled de 7 pouces situés dans les contre-portes aux extrémités du tableau de bord. Cela représente un réel changement, ne serait-ce que par l’absence de rétroviseurs externes.

Le système de rétroviseurs virtuels propose trois types d’affichage et chacun d’entre eux prendra le relais en fonction de la situation rencontrée, à savoir la négociation d’un virage, la conduite sur autoroute ainsi que les manœuvres pour se garer en marche arrière. Il sera même possible d’effectuer des zooms sur ces écrans tactiles – comme il est possible de le faire sur une photo que l’on visionne sur un smartphone.

audi retro virtuels
Crédits : Audi MediaTV

Enfin, rappelons qu’Audi a annoncé une autonomie de 500 kilomètres pour un temps de charge de 50 minutes seulement. Côté performance, la puissance se situera à 370 kW, soit l’équivalent de 500 chevaux pour une vitesse de pointe de 210 km/h et une accélération de 0 à 100 km/h en 4,6 secondes. Le prix de l’Audi e-tron est encore inconnu bien que certains l’estime à 100 000 euros. Mais nul doute que l’option « rétroviseurs virtuels » devrait davantage saler la note !

Source