in

La procrastination pourrait bien nuire à votre santé

Crédits : Concord90 / Pixabay

Si vous êtes de ceux qui remettent toujours les choses à demain, le moment est venu de vous inquiéter pour votre santé. Une étude affirme en effet que la procrastination entraîne une dégradation de la santé.

Une psychologue de l’université de Bishop, Fuschia Sirois, prouve que la procrastination est liée aux maladies cardiovasculaires, en plus d’entraîner des maux de tête, des troubles digestifs, le rhume ou la grippe. L’étude repose sur la participation de 800 personnes, certaines en bonne santé et d’autres atteintes de problèmes cardiovasculaires. Il s’est avéré que les personnes malades étaient les plus procrastinatrices.

Selon Fuschia Sirois, les maladies cardiovasculaires et la procrastination pourraient bien aller de paire : le caractère procrastinateur des personnes malades renforcerait leur vulnérabilité et faire face à la maladie deviendrait encore plus dur. Elle évoque deux manières pour la procrastination de nuire à la santé : les procrastinateurs ne prennent pas soin d’eux-mêmes à force de toujours tout remettre à plus tard ou bien c’est le stress que provoque cette procrastination qui les rend vulnérables. Il existe alors deux réactions possibles face à ce stress : « le désengagement comportemental » qui est un simple contournement des problèmes et « l’auto-accusation » qui ne consiste qu’à pleurer sur son sort.

Néanmoins, aucun lien de causalité entre la procrastination et les maladies cardiovasculaires n’a encore été prouvé scientifiquement, même s’il existe bel et bien un lien selon les résultats de l’étude. Alors si vous pratiquez vous-même la procrastination, consultez les 11 conseils de Lifehack.

Sources : Slate, Fast Company.

– Illustration : Tommy