in

Les Jeux Olympiques d’été deviendront-ils impossibles à organiser à partir de 2084 ?

Crédits : Nasa

Les Jeux Olympiques d’été pourront-ils avoir lieu à l’avenir ? C’est la question que soulèvent de nouvelles recherches qui suggèrent qu’à partir de l’an 2084, les Jeux Olympiques d’été seront très compliqués à organiser dans l’hémisphère Nord, où la température sera bien trop élevée pour les athlètes et le public.

Une étude publiée par les chercheurs de l’Université de Berkeley, aux États unis, dans la revue The Lancet, remet en question l’avenir des Jeux Olympiques d’été. Selon eux, à cause du changement climatique qui provoque une hausse des températures, il sera très compliqué d’être en mesure d’organiser ces Jeux dans l’hémisphère Nord à partir de l’an 2084. En dehors de l’Europe de l’Ouest, seules huit villes pourront accueillir les olympiades, dont trois en Amérique du Nord.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont développé une mesure appelée « wet bulb global temperature » (WBGT), mesure qui combine la température, l’humidité, le rayonnement de la chaleur et le vent. Cet outil a été utilisé en conjonction avec deux modèles climatiques pour évaluer la viabilité des futures villes hôtes. Seules les villes d’au moins 600 000 habitants, critère requis par le Comité International Olympique (CIO), ont été incluses dans cette mesure, qui a également exclu les villes culminant à plus de 1 600 mètres d’altitude, comme Mexico, en raison de leur quantité réduite en oxygène.

Selon leurs résultats, seules huit des 543 villes hors d’Europe de l’Ouest répondant à ces critères seront éligibles à partir de cette année 2084, qui sont San Francisco, aux États-Unis, Calgary et Vancouver au Canada, Saint-Pétersbourg et Krasnoïarsk, en Russie, Riga en Lettonie, Bichkek au Kirghizstan et Oulan-Bator en Mongolie. Aucune ville d’Afrique ou d’Amérique latine ne pourra être hôtes des Jeux Olympiques d’été. Pire, à compter du XXIIe siècle, ces chercheurs prédisent qu’au total, seules quatre villes de l’hémisphère Nord seront en mesure d’accueillir ces olympiades : Belfast, Dublin, Édimbourg et Glasgow.

Source