in

Japon : des « navires fantômes » refont surface à cause d’un volcan sous-marin

Crédits : Lance Cpl. Courtney White/United States Marine Corps

Une récente activité sismique d’un volcan sous-marin près de Tokyo a soulevé deux douzaines de « navires fantômes » coulés au fond du Pacifique durant la Seconde Guerre mondiale, au cours de la bataille d’Iwo Jima.

Une bataille sanglante

La bataille d’Iwo Jima est l’assaut mené par les forces américaines sur l’île japonaise d’Iwo Jima, entre février et mars 1945, au cours duquel environ 70 000 Marines américains combattirent 20 000 soldats de l’Armée impériale japonaise cachés dans des bunkers au sein des roches volcaniques de l’île. L’assaut fut particulièrement sanglant, avec pas moins de 7000 décès enregistrés côté Américains, et près de la totalité des effectifs japonais décimés. Seuls 216 combattants nippons furent en effet été capturés vivants, avant d’être faits prisonniers sur l’île.

Pour la petite histoire, les forces américaines durent ensuite faire face à deux « stragglers » (« traînards ») en anglais, des soldats de l’armée impériale ayant continué à se battre après la capitulation du Japon en 1945. Ces deux mitrailleurs – Yamakage Kufuku et Matsudo Linsoki – ne se rendirent que le 6 janvier 1949 après avoir vécu près de quatre ans cachés dans des grottes, survivant grâce à des rations alimentaires volées dans les stocks américains.

Il n’y eut aucune victime civile au cours de cette bataille, la population locale ayant été évacuée avant le début des hostilités. L’île devint ensuite une base aérienne américaine. La bataille fut particulièrement médiatisée par la photographie des Marines érigeant le drapeau au sommet du mont Suribachi.

navires fantômes japon
Photo prise le 23 février 1945. Crédits : Joe Rosenthal

Navires fantômes

Ceci étant dit, de nombreux bâtiments avaient été délibérément sabordés au lendemain de la bataille, coulés parallèlement au rivage de manière à former un brise-lames, protégeant ainsi les troupes lors de leur déchargement sur l’île, d’une superficie de seulement 21 km2. Certains de ces navires « fantômes » ont récemment refait surface, « poussés » vers le haut par le volcan sous-marin Fukutoku-Okanoba, en éruption depuis le mois d’août.

navires fantômes japon
Vue aérienne de quelques-uns de ces navires ayant refait surface. Crédits : Lance Cpl. Courtney White/United States Marine Corps

Ces navires fantômes resteront probablement sur l’île pendant un certain temps. Iwo Jima est aujourd’hui inhabitée et les visites se font rares, en partie à cause des nombreuses bombes et de grenades non explosées qui jonchent encore les lieux.

En plus de relever les navires et les fonds marins sur lesquels ils reposent, l’activité sismique produite par le volcan a également conduit à l’émergence d’une petite île en forme de croissant de lune visible depuis la mer, formée principalement de pierre ponce. Elle devrait bientôt disparaître en raison de l’érosion.