in

Infographie : le poids modeste de l’espèce humaine au sein de la biomasse animale

Crédits : LFPuntel / iStock

Parmi les différents groupes présents dans la biomasse animale, lesquels sont les plus lourds ? Sans surprise, les arthropodes marins et les poissons sont très, très loin devant les humains. Une infographie complète détaille le classement d’une manière inédite et permet également de comprendre que la biomasse animale n’est qu’une très faible part de la biomasse de la Terre.

Les humains ne pèsent pas bien lourd…

La Terre compte pas moins de 8,7 millions d’espèces vivantes, dont seulement 320 000 sont des espèces de plantes. Et pourtant, ces dernières représentent 82,4 % de la biomasse terrestre. En effet, la biomasse animale (ou zoomasse) est beaucoup moins présente (0,47 %) malgré un nombre bien plus important d’espèces. Quant à l’espèce humaine, celle-ci représente déjà une petite part de la zoomasse, et donc évidemment une infime fraction de la biomasse terrestre.

En août 2021, le site Visual Capitalist avait publié une infographie très parlante pour l’illustrer. Le document détaille ainsi le poids de chaque groupe du règne animal au sein de la zoomasse. Or, cela montre clairement que l’espèce humaine ne pèse pas très lourd face à la majorité des autres groupes. Cette « légèreté » est encore plus frappante lorsque l’on considère la biomasse terrestre dans son ensemble avec toutes les formes de vie existantes.

… seulement 0,01 % de la biomasse terrestre

L’infographie (à voir en fin d’article) modélise le poids de chaque groupe à l’aide d’un assemblage de petits cubes. Or, chaque cube représente un million de tonnes métriques de carbone et mille cubes, un milliard de tonnes soit une gigatonne (Gt C). En première position, les arthropodes marins (ex. : crabes, crevettes, etc.) ont une masse totale de 1 Gt C. Les poissons sont assez proches avec 0,7 Gt C. Ensuite, le fossé se creuse déjà avec les arthropodes terrestres (0,2 Gt C), les mollusques (0,2 Gt C), les cnidaires (0,1 Gt C) ainsi qu’avec les animaux d’élevage (0,1 Gt C).

Très loin derrière ce peloton de tête, nous retrouvons les humains avec 0,06 Gt C. En effet, l’espèce humaine représente 2,3 % de la zoomasse et seulement 0,01 % de la biomasse terrestre. La suite du classement intègre les nématodes (0,02 Gt C), les mammifères sauvages (0,007 Gt C) et pour finir, les oiseaux sauvages (0,002 Gt C).

Enfin, l’infographie évoque la présence de la biomasse animale (2,589 Gt C) au sein même de la biomasse terrestre. Il faut savoir que les plantes représentent pas moins de 450 Gt C et sont donc très loin devant toute autre forme de vie. Suivent ensuite les bactéries (70 Gt C), les champignons (12 Gt C), les archées (7 Gt C) et les protistes (4 Gt C). En réalité, la zoomasse est plus lourde qu’une seule forme de vie terrestre : les virus (0,2 Gt C) qui restent toutefois bien plus lourds que les seuls humains.

infographie biomasse
Crédits : Visual Capitalist