in

Ils ont créé une cellule photovoltaïque capable de générer de l’hydrogène et de l’électricité

Les chercheurs espèrent pouvoir réhabiliter les populations d'abeilles et de papillons en leur permettant de vivre dans des installations d'énergie solaire. Crédits: Laboratoire National d'Argonne

Des chercheurs américains sont à l’origine d’un système ingénieux capable de pratiquer une protosynthèse artificielle ! Il s’agit d’une nouvelle possibilité en ce qui concerne la recherche de solutions durables de remplacement des combustibles fossiles.

Des scientifiques du Lawrence Berkeley National Laboratory (États-Unis) ont produit de l’hydrogène – à destination des piles à combustible – grâce à une technique de photosynthèse artificielle, comme l’indique un communiqué publié le 29 octobre 2018. Les chercheurs ont voulu utiliser – grâce à l’énergie solaire – la technique du “craquage de l’eau”, c’est-à-dire le fait de générer de l’hydrogène et de l’électricité à partir de l’eau.

Contourner les restrictions liées aux matériaux actuels était une étape indispensable pour les scientifiques, qui ont nommé leur dispositif Hybrid photoelectrochemical and voltaic (HPEV) pour “cellule hybride photoélectrochimique et voltaïque”. Ce système utilise donc simultanément l’eau et la lumière pour produire à la fois de l’hydrogène et de l’électricité.

Les dispositifs actuels de craquage de l’eau ont généralement une surface avant dédiée à la production de combustibles solaires, tandis que la surface arrière fait office de prise électrique. Or, les chercheurs sont parvenus à contourner ces limites en ajoutant un contact électrique supplémentaire.

Selon le principal auteur de l’étude Gideon Segev, il s’agit d’une surprise car il y avait de fort soupçons que cette théorie ne soit pas valable. Depuis ce succès, les scientifiques veulent poursuivre le développement du dispositif, car l’hydrogène aurait un important rôle à jouer à l’avenir, notamment dans les transports.

Citons par exemple les premiers trains à hydrogène du monde en service depuis peu en Allemagne, ainsi que la volonté d’une société de Singapour de développer un avion de ligne fonctionnant à l’hydrogène. Évoquons également le CityHawk, un projet israélien de taxi volant à hydrogène !

Sources : Science DailySiècle Digital

Articles liés :

Un inventeur a transformé une vieille Honda de 1993 en “moto du futur” roulant à l’hydrogène

Pourquoi l’hydrogène est-il l’élément le plus commun de l’Univers ?

Cette peinture solaire pourrait transformer vos murs en générateur d’énergie propre