in

Le futur œil bionique sera imprimé en 3D et nous plongera dans le transhumanisme

Crédits : mhoxdesign.com

Une société travaille actuellement sur la prochaine génération d’œil bionique, avec le projet EYE, que les concepteurs annoncent pour 2027. Cet œil sera imprimé en 3D, et offrira des capacités améliorées, nous faisant entrer de plain-pied dans l’ère du transhumanisme. 

Loin, beaucoup plus loin que les yeux bioniques qui se chargent actuellement de rendre la vue aux malvoyants, les ingénieurs de la société MHOX travaillent sur le projet EYE (pour Enhance Your Eye, traduisez : augmentez votre œil). Il s’agit de la prochaine génération d’œil bionique, qui sera imprimé en 3D et nous fera entrer de plain-pied dans l’ère du transhumanisme, ce mouvement qui prône l’amélioration des capacités physiques et mentales de l’homme par les biotechnologies.

En effet, situé entre la bio-impression 3D et le biohacking, le globe oculaire du projet EYE permettra d’augmenter considérablement nos capacités visuelles. Il sera notamment possible d’augmenter son acuité visuelle sur commande jusqu’à atteindre les 15/10, mais également de passer en vision noir et blanc, de zoomer, d’obtenir une vision nocturne et de se connecter au Web avec une puce installée sur le nerf optique artificiel. Ainsi, l’œil pourrait être une sorte de Google Glass puisqu’une personne équipée pourra filmer et envoyer directement une information à Google, qui pourra le renseigner en temps réel de ce qu’il voit et lui offrir une vision augmentée.

nnx-001 - EYE
Crédits : mhoxdesign.com

La vision ultra-futuriste de ce projet est rendue possible par les grands progrès qui sont réalisés sur la bio-impression 3D, cette technique d’impression 3D qui utilise les cellules vivantes pour reproduire des tissus organiques. « Les dernières avancées en bio-impression et en biohacking nous permettent d’imaginer que dans un futur proche il sera facile d’imprimer des tissus organiques, voire des organes entiers, permettant non seulement de remplacer des parties lésées mais aussi d’améliorer les performances « standard » de ces organes« , déclare Filippo Nassetti, l’un des ingénieurs du projet EYE.

Bénéficier de ce type d’œil nécessitera une opération chirurgicale, qui verra le globe oculaire du volontaire être remplacé par l’EYE. Il faudra aussi y installer un « Deck », sorte de rétine artificielle qui viendra faire le lien entre le cerveau et l’organe visuel. « Si selon nous, l’impression 3D d’un être humain entier est, pour des raisons techniques, encore loin d’être réalisable, nous croyons que la bio-impression 3D d’organes fonctionnels est un sujet tout à fait contemporain dont nous devons nous saisir« , poursuit Filippo Nasetti.

Un projet qui relève pour le moment plus de la science fiction que de la réalité, car il existe encore de nombreux défis techniques à relever, mais selon les concepteurs de l’EYE, celui-ci pourrait intégrer nos vies à partir de 2027.

nnx-001 - EYE
Crédits : mhoxdesign.com
nnx-001 - EYE
Crédits : mhoxdesign.com

Sources : MHOXsciencesetavenir

– Crédits photo : MHOX