in ,

Fléau téléphonique : les robots responsables de milliards d’appels

Crédits : Max Pixel

Outre-Atlantique, les appels pré-enregistrés seraient plus que partout ailleurs une véritable plaie. Selon une association locale, il y aurait eu quatre milliards de ces appels, rien que sur le mois de septembre 2018 !

Nous connaissons également ceci en France : un numéro inconnu nous appelle, et lorsque nous décrochons, une voix pré-enregistrée entame un monologue laissant rarement le temps de répondre. Si ce genre d’expérience est loin d’être agréable, il s’agit d’un véritable fléau aux États-Unis. C’est ce qu’indique un article publié par NBC News le 18 octobre 2018, citant une étude menée par l’Association américaine des personnes retraitées (AARP).

Selon une autre étude réalisée par YouMail, ces appels ont augmenté de 50% entre les mois de février et juillet 2018, et il y en aurait eu 4,4 milliards rien que sur le mois de septembre ! De plus, 40% de ces appels seraient liés à des arnaques. En revanche, les chiffres sont sûrement à prendre avec des pincettes dans la mesure où YouMail est une société développant des applications de blocage de la messagerie vocale (et visuelle) ainsi que des robocalls.

Toutefois, il s’agit bien d’une pratique très répandue, et l’étude de l’AARP est là pour en témoigner. Cette ONG donne l’exemple de la population américaine d’origine asiatique âgée de plus de 50 ans, ayant en majorité fait l’objet de tentatives de fraude. La plupart du temps, il s’agissait d’appels en chinois provenant soi-disant du consulat de Chine et réclamant des informations personnelles ou directement des sommes d’argent.

Il faut également savoir que du fait que les applications de blocage des robocalls se multiplient, les fraudeurs doivent étendre leur champ d’action – et ainsi appeler plus de monde. Selon YouMail, il s’agirait d’une entreprise plutôt aisée. En effet, il suffirait d’aller sur certains sites web pour simplement renseigner son numéro et charger un ficher audio, sans compter le fait que les appels sont peu chers et payés seulement si la personne décroche.

Les solutions à élaborer sont les mêmes que celles des messageries en ligne – dans le cas des spams – à savoir des filtres stoppant les appels robotisés, ce qui n’existe pas encore. Cette situation fait donc état de l’important retard du réseau téléphonique sur cette question.

Source

Articles liés :

Voici l’I.A. créée pour mener en bateau les arnaqueurs du net !

Après une minute d’écoute, cet algorithme peut imiter une voix !

Le code informatique au cinéma, une “arnaque” !