in

Un étudiant américain a créé une arme “intelligente” pour éviter des accidents

Crédits : Capture vidéo

Afin de lutter contre les tirs accidentels, les vols et toute utilisation abusive des armes à feu, un étudiant américain a mis au point une arme intelligente intégrant une technologie qui empêcherait toute utilisation non-autorisée.

Il y a quelques jours, CitizenPost publiait un article édifiant sur la réalité des armes à feu aux États-Unis, lesquelles ont tué, entre 2001 et 2013, plus de personnes que le Sida, la guerre, le terrorisme et les drogues, tous trois réuni. Conscient de cette réalité, mais également d’une politique sur le “gun control” bien ancrée dans les mœurs américains, un étudiant est parvenu à mettre au point un “pistolet intelligent” dans le cadre de son projet scientifique à l’école.

C’est la fusillade au cinéma d’Aurora en 2012, au cours de laquelle 12 personnes ont péri, qui a poussé Kai Kloepfer, 19 ans, étudiant du premier cycle au MIT (Massachusetts Institute of Technology) à créer ce concept, aujourd’hui à l’étape du prototype. Kai Kloepfer est désormais à la recherche de financements pour une production en série et une entrée sur le marché.

Au début, j’ai commencé à développer des prototypes non fonctionnels en utilisant des bouteilles en plastique, mais au fil du temps et avec l’aide d’une petite équipe et des prix de financement, nous avons accumulé assez d’argent pour aller de l’avant. Nous avons atteint l’étape des prototypes fonctionnels et nous aurons une arme à feu réelle dotée de la technologie intelligente” a-t-il déclaré.

Une technologie qui fonctionne avec les empreintes digitales. Lorsque l’utilisateur tient le pistolet en main, la technologie scanne son empreinte et la compare à une liste d’utilisateurs autorisés, laquelle est stockée à l’intérieur du pistolet. Si l’utilisateur est autorisé, le pistolet peut être utilisé. S’il ne l’est pas, le pistolet reste verrouillé et sécurisé. “Il faudra encore un an ou deux pour développer la conception finale prête à être commercialisée, et outre les dons, nous espérons attirer d’autres capitaux nécessaires pour mener le projet à l’étape suivante” ajoute l’étudiant.

Une technologie qui pourrait sauver des vies puisque chaque année aux États-Unis, des dizaines de personnes sont blessées par des enfants en bas âge après qu’ils aient accidentellement tiré sur un proche ou sur eux-mêmes.