in

Les étoiles naissent toujours par paires !

Capture vidéo : ESO

Qu’il s’agisse du soleil, de Sirius ou d’Alpha du Centaure, n’importe quelle étoile est née avec un double, et ce, même si une partie d’entre elles se retrouvent seules aujourd’hui. Une équipe d’astronomes ont enfin pu émettre une théorie satisfaisante à ce sujet.

Lorsque nous levons les yeux au ciel durant la nuit et que celui-ci est dégagé, nous pouvons admirer de nombreuses étoiles. Cependant, combien d’entre nous ignorent qu’il s’agit dans la moitié des cas de paires d’étoiles ? Celles-ci sont trop éloignées de notre planète et c’est alors cette distance qui trompe nos yeux. Le reste des étoiles sont solitaires, mais ne l’ont pas toujours été puisque toutes les étoiles naissent par paire avant une éventuelle séparation irréversible.

L’astronome Steve Stahler et son équipe de l’Université de Berkeley en Californie (États-Unis) on observé la forme des cocons de gaz encerclant des étoiles jeunes avec le Very Large Array (VLA) le radiotélescope du Nouveau-Mexique rattaché au National Radio Astronomy Observatory (NRAO). Les résultats de leur étude devraient paraître prochainement dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.

Les scientifiques ont observé ces étoiles naissantes dans le nuage de Persée situé à 600 années-lumière de la Terre, une région connue pour ses formations d’étoiles. Pas moins de 70 étoiles âgées de moins d’un million d’années ont été découvertes. C’est un âge très jeune à l’échelle de ces corps célestes.

Les chercheurs ont ensuite utilisé le télescope James Clerk Maxwell situé à Hawaï (États-Unis). Ces derniers ont étudié les nuages denses d’hydrogène moléculaire, zones où les étoiles entament leur vie. Ces énormes nuages prennent la forme d’œufs et leur longueur est incroyable : 10 000 fois la distance Terre-Soleil !

“Les seuls modèles statistiques qui nous ont permis de rendre compte de cette curiosité sont ceux où toutes les étoiles sans exception naissent par paires”, explique Steve Stahler.

Il faut donc savoir que les étoiles apparaissent toujours par deux et assez éloignées les unes des autres avant d’entamer un rapprochement ou un éloignement. Dès leur naissance, les deux étoiles ont un plan orbital parallèle, mais lorsque celles-ci se rapprochent, leur plan orbital s’incline par rapport à leur nuage d’hydrogène. Dans le cas d’un éloignement, leur orbite change au point que les deux étoiles finissent par mettre une sacrée distance entre elles !

Notre soleil n’entre pas vraiment dans ces deux cas de figure. En effet, le Soleil est né avec une sœur il y a quatre milliards d’années environ, mais celle-ci s’est éloignée et est dotée d’un nouveau plan orbital. L’étoile sœur est à la même distance du centre Galactique que l’est notre Soleil, mais située à plusieurs milliers d’années-lumière de celui-ci.

Sources : Science & VieL’Obs