in

Les écrans de smartphones bientôt capables de s’auto-réparer

Crédits : asifibhuiya / Pixabay

Toujours plus fins, plus légers et plus fragiles, nos smartphones supportent de moins en moins la chute et ce sont généralement les écrans qui trinquent. Mais ce sera bientôt de l’histoire ancienne, des chimistes ayant mis au point un nouveau matériau capable de se réparer tout seul.

C’est à l’Université de Bristol, au Royaume-Uni, que des chimistes britanniques sont parvenus à mettre au point un nouveau matériau issu d’un mélange de différents carbones, et capable de s’auto-réparer en cas de casse. Un matériau préalablement mis au point pour l’aéronautique, mais Duncan Wass, l’un des chimistes qui a mené ces recherches, a expliqué que d’autres applications seront possibles d’ici cinq ans, notamment sur les écrans de smartphone ou les parebrises de voiture.

Inspiré par la coagulation du sang

La particularité de ce matériau reprend le principe du sang qui coagule pour former une croûte après une coupure. Lors d’un choc, ce composé d’éléments chimiques de base carbonique, qui prend la forme de millions de petites sphères connectées les unes aux autres, va déverser un liquide qui viendra combler les vides, pour enfin se solidifier et créer une réparation de l’écran quasi parfaite. « Bien que nous ne soyons pas capables de supporter tous les dommages possibles, lorsque nous sommes blessés, nous saignons, le sang coagule, une croûte se forme et nous guérissons. Nous avons juste appliqué ces réactions à un matériau synthétique » explique Duncan Wass.

Cette technologie, pour le moment uniquement portée sur le domaine de l’aéronautique, notamment pour les ailes des avions, suscite l’intérêt de nombreux secteurs comme la cosmétique pour les vernis à ongles. Avec les nombreuses idées qui tendent à optimiser l’expérience de l’utilisateur avec les smartphones, notamment concernant leur recharge, nul doute que cette idée devrait y trouver sa place.

Sources : The Independent, Businessinsider

– Illustration : Infos Mobiles