in

D’énormes rivières sous-marines repérées au large de l’Australie

Crédits : heavenkid/Pixabay

Des dizaines de milliers de kilomètres de rivières sous-marines ont été repérées au large des côtes australiennes. Ces voies, apprend-on, permettent le transport de nutriments et autres matières en décomposition vers l’océan profond.

Un gigantesque système fluvial se dessine régulièrement, à l’abri des regards, le long du plateau continental de l’Australie, selon de nouvelles données recueillies par des planeurs sous-marins IMOS (Integrated Marine Observing System). Ce phénomène – appelé Dense Shelf Water Cascades – semble entourer la majeure partie du pays.

« Il s’agit de la découverte la plus importante pour l’océanographie côtière au cours des dernières décennies, non seulement en Australie mais dans le monde », explique Chari Pattiaratchi de l’Université de l’Australie-Occidentale (UWA).

Une portée de 10 000 km

Grossièrement, ces rivières sous-marines se forment lorsque l’eau peu profonde, au niveau des côtes, perd de la chaleur durant les mois les plus froids. Cette eau, qui vient d’essuyer les mois les plus chauds, est alors plus salée que d’ordinaire en raison de l’évaporation. Ce courant froid et salé devient ensuite plus dense que les eaux plus profondes, et coule vers le fond océanique.

Ces rivières cachées sont un phénomène connu. En revanche, la portée des études menées sur le sujet restait à ce jour limitée. De nouveaux travaux menés par des chercheurs de l’Université de l’Australie-Occidentale nous permettent aujourd’hui de mieux appréhender ce phénomène.

Ces derniers ont analysé les données – température et salinité de l’eau – collectées entre 2008 et 2019 avec des planeurs autonomes positionnés à huit endroits sur le littoral australien. « Ces données, qui s’étalent sur plus d’une décennie, équivalent à passer plus de 2500 jours en mer », expliquent les chercheurs.

Grâce à ces informations, ils ont ainsi pu déduire la présence de ces rivières sous-marines. Ils ont également découvert que celles-ci prenaient forme durant les mois d’automne et d’hiver sur une portée d’environ 10 000 kilomètres.

Ces rivières, ont appris les chercheurs, peuvent également résister à des vents violents et à des marées hautes. Un système d’une telle ampleur, expliquent-ils, n’avait jamais été observé auparavant.

rivières
Les rivières sous-marines détectées autour de l’Australie. Crédits : Mahjabin et al., Scientific Report 2020

Transport de matières

Il a également été suggéré que l’océan côtier se présente comme une sorte de “bassin récepteur”, dont le rôle est de transférer des nutriments et autres matières en suspension (végétales et animales, mais aussi des polluants) du système terrestre à l’océan profond.

Les planeurs sous-marins, également équipés de capteurs pour détecter la matière organique, ont permis de confirmer le rôle d’intermédiaire de ces courants.

Source