in

Découverte d’une étonnante espèce de mygale en Colombie

Crédits : Capture vidéo

Arachnophobes, accrochez-vous. La « Kankuamo marquezi » est une toute nouvelle espèce de mygale, récemment découverte en Colombie. Parmi ses particularités, des poils urticants pointus capables de pénétrer la chair et causer des irritations, ou encore un mâle dépourvu de pénis. 

Il y a un nom à rajouter à la liste des ennemis des arachnophobes, et ce nom est « Kankuamo marquezi ». Il s’agit là d’une toute nouvelle espèce de mygale récemment découverte par les équipes du biologiste Carlos Perafán, de l’Université de la république d’Uruguay, dans la montagne de Santa Marta, au nord de la Colombie. Le nom donné à cette nouvelle espèce est un hommage à l’écrivain et prix Nobel Gabriel Garcia Marquez qui vivait en Colombie et aux indigènes peuplant cette région montagneuse.

Parmi ses particularités, ses poils urticants capables de pénétrer la chair ennemie. « Ces poils urticants servent de défense contre les ennemis naturels » explique Carlos Perafán. « Mais ceux-là sont différents de ce qu’on trouve habituellement sur le corps des mygales, car ils ont une pointe qui permet aux poils de pénétrer la peau et de causer des irritations » ajoute-t-il.

Autre particularité, les mâles de cette espèce, qui semble endémique à cette région reculée de Colombie, ne possèdent pas de pénis et revêtent des sortes de petites ampoules au bout de leurs pattes avant. Ce sont ces « bulbes » qui leur permettraient de transférer la semence vers la femelle.

Cette découverte réjouit les experts puisqu’il est rare que cela se produise. « Il y a actuellement environ un millier d’espèces de mygales connues, mais il y en a probablement au moins autant qui n’ont pas encore été découvertes » déclare Gustavo Hormiga, expert en araignées à l’Université George Washington. « Si nous continuons à découvrir ces espèces au même rythme que nous l’avons fait pour les derniers siècles, cela va nous prendre des années, des années et encore des années avant de parvenir au but » ajoute-t-il.

Sources : nytimes, natgeo