in

Découverte d’un gigantesque cratère d’impact sous la glace du Groenland

Crédit : Pixabay

Une équipe de la NASA annonce la découverte d’un nouveau cratère d’impact enfoui sous près de deux kilomètres de glace au nord-ouest du Groenland. Les détails de l’étude sont publiés dans les Geophysical Research Letters.

Des cratères sous la glace

Il est de plus en plus rare de tomber sur des nouveaux cratères d’impact sur Terre. Encore moins enfouis sous la glace. D’où l’intérêt de cette nouvelle annonce. En novembre dernier, on apprenait la découverte d’un énorme cratère à 500 mètres sous la glace du Groenland, suite à l’impact d’un astéroïde d’environ un kilomètre de large il y a plusieurs milliers d’années. Cette formation faisait alors office d’exception. Jusqu’à la découverte, il y a quelques jours, d’un second cratère à environ 180 km du premier.  Avec une largeur estimée à plus de 36 km, cette nouvelle formation se place à la 22e position sur la liste des plus grands cratères d’impact retrouvés sur Terre. Le plus grand, le cratère de Vredefort, s’étend sur plus de 300 km en Afrique du Sud.

« Nous avons étudié la Terre de différentes manières, depuis le sol, le ciel et l’espace – il est excitant de constater que de telles découvertes sont encore possibles », a déclaré Joe MacGregor, glaciologue au Centre de vol spatial Goddard de la NASA à Greenbelt, dans Maryland. Étonnant même, puisqu’avant la découverte de ces deux cratères, les chercheurs pensaient ces formations depuis longtemps érodées à cause de l’action continue de la glace recouvrant la surface.

cratère groenland
Un glaciologue de la NASA découvre un second cratère d’impact dans le nord-ouest du Groenland. Le cratère ferait ici plus de 32 km de large. Crédits : NASA Goddard

Une origine différente

C’est en vérifiant les cartes topographiques de la roche sous la glace du Groenland, suite à la première découverte, que le chercheur est tombé sur le second cratère. Si les deux impacts semblent assez proches, ils ne semblent en revanche pas être issus du même événement. « Les couches de glace au-dessus de ce deuxième cratère sont nettement plus anciennes que celles situées au-dessus de Hiawatha et le deuxième cratère est environ deux fois plus érodé », explique le chercheur. Tout ce que nous savons du premier, c’est que son origine est antérieure au Pléistocène (il y a environ 12 000 ans).

Tout comme le premier impact, celui-ci pourrait être l’œuvre d’un astéroïde de plusieurs dizaines de mètres de large. Un tel impact aurait alors projeté des tonnes de débris dans l’atmosphère, affectant potentiellement le climat mondial. La glace fondue – et donc de l’eau froide – aurait également pu affecter les courants marins de toute la région.

Source

Articles liés :

L’incroyable photo d’un énorme cratère sur Mars, rempli de glace

Russie : le cratère Patomsky, une histoire bien étrange

Ce cratère géant pourrait avoir provoqué la plus forte extinction massive de tous les temps