in

Début d’une canicule exceptionnelle sur le pays à partir de ce lundi

Crédits : wxcharts.

C’est désormais acté. Une canicule exceptionnelle de par son intensité va concerner le pays dès ce lundi. Les 40 °C seront atteints et dépassés en plusieurs endroits à partir du milieu de semaine tandis que le mercure restera situé entre 20 °C et 25 °C au plus frais de la nuit. Ainsi, de nombreux records – mensuels ou absolus – sont menacés. L’épisode devrait se poursuivre a minima jusqu’au week-end prochain. 

Une dépression s’est approchée de l’Europe de l’ouest au cours des derniers jours. Elle s’est isolée en cut-off – ou goutte froide – sur le proche atlantique. Cela va favoriser la remontée d’une masse d’air exceptionnellement chaud sur le pays et conduire à l’ancrage d’une dorsale d’altitude sur le continent. Cette configuration météorologique s’affirmera et persistera le restant de la semaine.

Ainsi, c’est un épisode caniculaire qui va concerner le territoire dès ce lundi. Et il ne fera pas dans la demi-mesure. « Cette canicule s’annonce sans précédent pour un mois de juin » indique François Gourand, prévisionniste à Météo-France. « Le jour le plus chaud atteint sera comparable à 2003, pas très loin en tout cas ».

chaleur canicule
Situation météorologique prévue par le modèle européen IFS le mardi 25 juin à 00h00 UTC. Les dépressions – ici sous forme de gouttes froides – sont indiquées par un D. Les dorsales par un A. Les isolignes noires balisent la pression en altitude et la plage de couleurs, la température de la masse d’air vers 1500 mètres. Crédits : www.ecmwf.int.

Canicule : la barre des 40 °C sera dépassée

La masse d’air en provenance directe d’Afrique du nord progresse déjà vers le nord du pays ce dimanche. Elle s’affirmera lundi et mardi. En surface, les 30 °C seront dépassés de manière généralisée, et les 35 °C déjà franchis du sud-est au nord-est, en passant par le centre du territoire. Seul un quart nord-ouest restera à l’écart de ces fortes chaleurs.

Puis, elle se généralisera à l’ensemble de l’Hexagone mercredi et jeudi. Seuls la frange nord-ouest, certaines zones littorales et les reliefs resteront sous la barre des 35 °C. Les 40 °C seront atteints et même dépassés, notamment sur la partie centrale du territoire. Localement, on pourra atteindre 42 °C à 43 °C.

canicule chaleur
Animation montrant l’anomalie de température de la masse d’air par rapport à la moyenne 1979-2010 entre dimanche 23 juin et dimanche 30 juin. Il s’agit d’une prévision du modèle américain GFS, à prendre à titre indicatif. On note des anomalies supérieures à 18 °C centrées sur la France au plus fort de l’épisode. Crédits : www.wxcharts.com.

On rappellera que pour un mois de juin, la température maximale la plus élevée jamais mesurée en France – en de bonnes conditions – est de 41,5 °C le 21 juin 2003 dans l’Aude. Ce record, comme de nombreux autres, risque donc d’être battu.

Des températures entre 20 et 25 °C au plus frais de la nuit

Outre les très fortes chaleurs le jour, les températures nocturnes resteront élevées. En conséquence, les organismes auront du mal à récupérer convenablement. « Le mercure ne descendra pas sous la barre des 20°C sur une bonne partie du pays » prévient François Gourand. Les zones les plus critiques à ce niveau étant les grandes agglomérations, en raison de l’effet d’îlot de chaleur urbain. Par endroits, le thermomètre pourrait ne pas passer sous les 25 °C.

Il faudra attendre dimanche pour qu’un air plus frais tente de s’incruster par le nord-ouest et fasse fléchir les températures au nord de la Loire. C’est le scénario dominant à l’heure actuelle. La moitié sud resterait toutefois influencée par la proximité du dôme d’air chaud. Les conditions de canicule pourront donc persister plus longtemps sur ces régions. Pour plus d’informations sur les mesures de précaution à prendre en cas de forte chaleur, vous pouvez consulter le site de l’institut national de prévention et d’éducation pour la santé.

Articles liés :

Vagues de chaleur et canicules : comment se forment-elles ?

Avec localement plus de 50 °C, le nord de l’Inde fait face à un épisode de chaleur extrême

Depuis 70 ans, les canicules marines ont doublé !