in

Covid-19 : l’Europe entre prolongation du confinement et relance progressive de l’activité, le point sur la pandémie

Crédits : Tumisu/pixabay

Alors que le président Emmanuel Macron doit s’exprimer ce soir, le nombre de décès a dépassé les 14 000 dans notre pays. Si l’Union Européenne conseille de prolonger le confinement des personnes âgées jusqu’en fin d’année, plusieurs pays s’apprêtent déjà à débuter le déconfinement. 

La situation en France

Le dernier bilan en France de l’épidémie de Covid-19 fait état de 133 670 cas pour 14 393 décès. Comme l’indique France 24, il y a eu 561 décès supplémentaires en 24 heures dont 310 à l’hôpital. Le 12 avril 2020 au soir, il y avait 31 826 personnes hospitalisées et 6 845 patients en réanimation. Citons également un bilan de 27 186 cas de rémission. Il faut savoir que la baisse du nombre de patients en réanimation se poursuit pour le quatrième jour consécutif (-35).

Le président Emmanuel Macron prévoit de s’exprimer dans une allocution ce 13 avril au soir. Alors que la France est en confinement depuis le 17 mars, il devrait annoncer une prolongation du confinement au moins jusqu’à la mi-mai. Si les autorités avaient évoqué la question du déconfinement la semaine dernière, il semble que la situation actuelle ne s’y prête guère.

coronavirus
Crédits : mohamed_hassan / pixabay

Plus de 20 000 décès aux États-Unis

Ce week-end, les États-Unis sont officiellement devenus le pays le plus impacté par la pandémie de Covid-19. Le bilan fait actuellement état de plus de 555 000 cas confirmés pour environ 22 000 décès. Le 12 avril 2020, les autorités locales ont enregistré pas moins de 1 514 nouveaux décès, un nombre cependant en baisse depuis maintenant deux jours.

Comme l’explique Le Monde, les autorités judiciaires américaines ont évoqué le coronavirus. Celui-ci peut être considéré comme un agent biologique potentiellement utilisé comme une arme. Le fait est que le Ministère de la justice invite désormais les forces de l’ordre à sanctionner sévèrement les infractions liées à une propagation volontaire du Covid-19. Or, ces infractions pourraient être sanctionnées comme s’il s’agissait d’un acte de terrorisme.

Un confinement jusqu’en fin d’année pour les personnes âgées ?

Dans plusieurs pays de l’Union Européenne, nous observons une baisse timide de la tension dans les hôpitaux. Cela est évidemment le signe que le confinement porte ses fruits. En revanche, la présidente de la Commission européenne Ursula van der Leyen a indiqué que les personnes âgées allaient devoir limiter les contacts avec leur environnement au moins jusqu’à la fin de l’année. Autrement dit, l’UE pourrait organiser un confinement par âges.

Début de déconfinement dans plusieurs pays

Plusieurs pays européens ont déjà fait le choix d’un allègement à venir des mesures de confinement. Dès ce lundi, l’Espagne autorise la reprise partielle du travail afin de relancer son économie. Les employés doivent toutefois obligatoirement porter un masque s’ils prennent les transports en commun. L’Autriche a annoncé la réouverture des petits commerces à partir du 14 avril, de tous les commerces le 1er mai, puis les écoles, restaurants et hôtels le 15 mai. Le Danemark rouvrira ce 15 avril ses crèches, écoles maternelles et primaires. Ce sera ensuite le tour des collèges et lycées le 10 mai. Il faudra toutefois attendre davantage avant qu’une réouverture des restaurants soit annoncée. De son côté, la Norvège rouvrira ses crèches le 20 avril puis une partie des collèges, lycées et universités le 27 avril. Enfin, la Suisse annoncera son plan de déconfinement ce 16 avril.

Ailleurs dans le monde

En Europe, la situation de l’Espagne et de l’Italie se stabilise avec respectivement 166 831 et 156 363 cas confirmés. Avec 19 899 décès, l’Italie reste néanmoins devant une Espagne comptant 17 209 décès. Au Royaume-Uni, le nombre de décès à dépassé les 10 000 pour environ 85 000 cas. Quant à l’Allemagne, ses efforts ont permis d’avoir un bilan bien plus honorable (127 854 cas / 3 022 décès).

Ailleurs, la Turquie préoccupe grandement, avec un bilan de 1 198 décès pour 56 956 cas. Si l’Iran s’est stabilisée (71 866 cas / 4 474 décès), d’autres pays comme le Brésil suscitent l’inquiétude (22 318 / 1 230). A l’échelle mondiale, le bilan fait état de 1,85 millions de cas pour plus de 114 000 décès.