in ,

Comment on dort dans l’espace ? Un astronaute nous dit tout !

Crédits : Nasa

Scott Kelly est un astronaute américain qui est actuellement en poste sur la station spatiale internationale, l’ISS. Il a été interrogé sur la vie dans l’espace et a révélé des phénomènes étranges auxquels doivent faire face les astronautes et avec lesquels ils doivent vivre.

Comment ça sent dans l’espace ?

Kelly a révélé qu’en fonction des endroits de la station où il se trouvait, l’odeur n’était pas forcément la même. En effet, certains segments de la station sentiraient l’antiseptique tandis que d’autres auraient une odeur de poubelle. S’il est facile de sentir l’odeur à l’intérieur de la station, il est plus difficile de connaitre l’odeur de l’espace. En effet, pas question de retirer son casque de cosmonaute lors d’une sortie dans l’espace pour renifler l’espace un petit coup. C’est la mort assurée ! Néanmoins, Kelly a décrit l’odeur de l’espace lorsque le sas, qui permet de sortir de la station, s’ouvre. Pour lui, l’espace sent le métal chauffé à blanc.

Pourquoi les astronautes croisent-ils les bras ?

Vous l’aurez peut-être déjà remarqué, les astronautes qui sont interviewés en direct depuis la station spatiale internationale ont presque toujours les bras croisés. Comment cela se fait-il ? Kelly a révélé lors de son interview que les astronautes gardaient les bras croisés pour éviter que leurs bras se baladent devant leur visage. En effet, en apesanteur, les bras ne pendent pas le long du corps, comme c’est le cas sur la Terre. Ils flottent souvent devant le visage ce qui peut être gênant, c’est pourquoi les astronautes préfèrent les tenir croisés sur la poitrine. Les astronautes gardent également les bras croisés pour dormir afin d’éviter d’avoir les bras qui flottent pendant leur sommeil.

Dort-on bien dans l’espace ?

Les astronautes dorment les bras croisés mais est-il difficile de dormir dans l’espace ? Kelly s’est confié sur les difficultés qu’il rencontre pour dormir. Pour lui, le fait que le  corps garde la même posture en apesanteur qu’à l’état de veille l’empêche de vraiment se reposer. De plus, la station spatiale est particulièrement bruyante. Les bruits de l’ISS l’empêchent en effet de s’endormir, au point qu’il soit obligé d’utiliser des boules Quies, sans quoi il ne parviendrait pas à trouver le sommeil.

Source : sputniknews