in

Des chercheurs ont mis au point une puce pour IA qui consomme 95% d’électricité en moins !

Crédits : Pixabay / ColiN00B

Le Massachusetts Institute of Technology (MIT) a dernièrement annoncé avoir conçu une puce spéciale pour l’intelligence artificielle. Celle-ci a pour principale caractéristique d’économiser 95 % d’électricité pour de meilleures performances.

Le MIT est très actif dans le domaine de l’intelligence artificielle. Dernièrement, l’institut américain a mis au point une IA détectant 17 fois plus de tremblements de terre que ceux enregistrés par les méthodes traditionnelles. Celui-ci a également élaboré un indice destiné à mesurer l’état d’avancement des progrès technologiques et de la recherche en matière d’intelligence artificielle.

Cette fois, les chercheurs du MIT ont conçu une puce destinée aux fonctionnements en réseaux de neurones (neural network), principalement utilisés dans l’élaboration de systèmes de reconnaissance faciale ou de maîtrise du langage. Ceux-ci sont dotés d’une inter-connectivité si dense qu’ils sont habituellement incompatibles avec les supports portatifs.

Or, la puce nouvellement créée permettrait d’économiser entre 94 et 95 % d’électricité et serait idéale pour une intégration dans des smartphones, tablettes et autres supports connectés à Internet. Par ailleurs, les chercheurs indiquent que cette même puce permet une vitesse de traitement des données trois à sept fois plus élevée que les puces existantes.

« Le modèle habituel de processeur fait qu’il y a une mémoire sur une partie de la puce, et un processeur sur l’autre partie, et vous déplacez la donnée entre les deux parties pour faire des calculs »
, a expliqué Avishek Biswas, principal meneur de l’étude ayant fait l’objet d’un communiqué de l’établissement publié le 13 février 2018.

Le spécialiste poursuit en indiquant que les « algorithmes de machine learning ont besoin de beaucoup de traitements », et qu’il s’agit ici de la « partie dominante de la consommation d’énergie ». Cette tâche peut alors être simplifiée par ce que l’on nomme le dot product que les chercheurs ont tenté d’implémenter dans la fameuse puce pour les résultats évoqués plus haut. Dans un premier temps, la première application d’une telle puce pourrait concerner l’Internet des objets (IoT) et la classification d’images et de vidéos.

Sources : The InquirerSiècle Digital