in

Camping : Au revoir réchaud, bonjour micro-ondes portable

Crédits : Capture vidéo / Vimeo / Wayv Technologies

Chez les campeurs, il y a ceux qui emportent avec eux un réchaud quand d’autres préfèrent allumer un bon feu. Mais ces options ne sont pas toujours autorisées, alors une société a développé un mini micro-ondes portable, pour pouvoir manger chaud partout.

Avec des dimensions de 30 cm de haut sur 12 cm de large, le tout pour un poids de 1,2 kg, ce petit micro-ondes portable peut se glisser facilement dans un sac à dos. Il a été développé par la société WavyTech, après une campagne de financement participatif réussie qui a permis de lever 150 000 dollars. Ce gadget est capable de réchauffer de 100mL à 500mL, le tout à 250W, ce qui est moins puissant qu’un micro-ondes classique, c’est-à-dire qu’il réchauffera les liquides et les solides en un peu plus de temps, à savoir seulement 4 minutes comme nous l’apprend le site de WavyTech.

La puissance est fournie par des batteries li-ion interchangeables à recharge rapide. Celles-ci peuvent être chargées à partir des prises allume-cigare dans la voiture ou des chargeurs solaires, ainsi que par l’intermédiaire d’une alimentation secteur. Une charge complète fournira environ 30 minutes de cuisson, soit entre six et sept cycles de chauffe. L’intérieur du micro-onde peut se détacher facilement afin de pouvoir le laver sans problème.

Développé en 2014, ce concept est avant tout destiné à un usage militaire ou pour les aventuriers du camping sauvage et de la randonnée extrême. Mais n’importe quel campeur va être en mesure de se le procurer, pour éviter d’éventuels problèmes légaux pour l’utilisation d’un réchaud ou pour allumer un feu. Le Wavy Adventurer, comme il est baptisé, devrait être commercialisé au début de l’année 2017 au tarif de 199$, soit environ 178 euros. Pour recevoir les informations sur sa sortie et pré-commander l’objet, rendez-vous ici. Certes, on ne fera pas de marshmallows grillés avec le Wavy Adventurer, mais l’idée est tout de même pertinente.

Source : gizmag