Un bâton en bois du Néolithique sculpté en forme de serpent datant a été déterré près d’un lac en Finlande. À en croire les chercheurs, la pièce pourrait avoir été utilisée par un ancien chaman.

Le site marécageux de Järvensuo, retrouvé près de l’ancien lac Rautajärvi aujourd’hui asséché, dans le sud-ouest de la Finlande, a été découvert fortuitement dans les années 50 lors du creusement d’un fossé de drainage. La fluctuation du niveau de l’eau et la sédimentation ont entraîné des processus ayant contribué à la préservation des vestiges archéologiques organiques.

Très vite, des archéologues y ont découvert une ancienne pagaie en bois vieille d’environ 4 210 ans (Néolithique). D’autres artéfacts, notamment une pelle en bois avec une poignée sculptée en tête d’ours, des ustensiles de pêche et de la poterie ont également été découverts sur ce grand plateau de tourbières dans les années 1980.

Un bâton en forme de serpent

Dans le cadre d’une nouvelle campagne de fouilles opérée l’année dernière, une équipe de l’Université de Turkun, en Finlande, est tombée sur un artéfact encore plus impressionnant. Sous leurs yeux, à environ soixante centimètres de profondeur, se profilait un bâton en bois sculpté en forme de serpent. L’artéfact gisait dans un lit distinct de carex (Carex) et de roseau (Phragmites) modérément décomposés, « indiquant une végétation de prairie d’eau luxuriante au moment du dépôt« , note l’étude.

D’après les analyses, l’objet de 53 centimètres de long et 2,5 cm d’épaisseur aurait été travaillé dans une seule pièce de bois (analyse de l’essence en cours) il a environ 4 400 ans. La figurine gisait sur le côté droit. D’après les auteurs, qui publient leurs travaux dans la revue Antiquity, la figurine « ressemble à une couleuvre à collier (Natrix natrix) ou à une vipère européenne« .

« J’ai vu beaucoup de choses extraordinaires dans mon travail d’archéologue des zones humides, mais la découverte de cette figurine m’a laissé sans voix et m’a donné des frissons« , explique l’archéologue Satu Koivisto, de l’Université de Turku en Finlande à Järvensuo

shaman bâton

Crédits : Satu Koivisto

Un bâton de chaman ?

D’après les auteurs, la sculpture aurait pu être utilisée comme figurine décorative ou peut-être s’agissait-il d’un bâton utilisé par un chaman.

« En tant qu’hypothèse préliminaire, il semble toutefois raisonnable de placer l’artéfact dans la sphère religieuse« , peut-on lire dans l’étude. Selon les croyances préchrétiennes, « les serpents sont chargés de signification symbolique dans les cosmologies finno-ougrienne et sami, et les chamanes seraient capables de se transformer en serpents« .

Pour rappel, les Samis évoluent aujourd’hui dans le nord de la Scandinavie et en Russie, tandis que les langues finno-ougriennes sont toujours parlées en Scandinavie et en Europe de l’Est.

Néanmoins, « cet artéfact remonte à bien avant que les Finlandais ne commencent à tenir des registres écrits« , note l’archéologue Satu Koivisto, interrogé par Livescience. Aussi, les chercheurs ne peuvent être certains que les gens avaient les mêmes croyances à cette époque. Il convient ainsi de rester prudent dans l’interprétation d’une telle découverte, d’autant plus que le caractère du site n’est pas encore entièrement compris.