in

Et si les animaux pouvaient soigner nos maux ?

Crédits : iStock

Face à l’incurable, des traitements d’un nouveau genre qui voient le jour ! Et parmi eux, l’utilisation d’autres êtres vivants semble faire des miracles !

C’est un phénomène unique en France que l’on peut observer à l’hôpital psychiatrique Philippe Pinel d’Amiens : cavalier king-charles et golden retriever arpentent sans que cela ne surprenne personne les couloirs de l’hôpital. Appartenant à la vie quotidienne des patients, cela fait maintenant sept ans que le centre s’adonne à la cynothérapie, un domaine de la zoothérapie visant à soigner les malades atteints de troubles psychiques à l’aide de canidés.

Considérés comme des tributs à part entière de l’équipe médicale, ces gardiens d’un nouveau genre accompagnent les malades vers une reconnexion avec le monde extérieur. Ils auraient un effet antidépresseur, diminueraient le stress et engageraient l’ouverture des patients avec leur environnement.

Crédits : iStock

Depuis sa création en 2010, le centre de cynothérapie a vu défiler près de 259 patients âgés de 6 à 98 ans et dont les troubles divers furent quantifiés au nombre de 97 ! Les 4 chiens du centre et les 54 thérapeutes certifiés ont repoussé l’isolement dans lequel se muraient les malades.
En créant un lien avec l’animal, les patients s’ouvrent et se découvrent une utilité. Ils reprennent confiance en eux et arrivent à s’échapper peu à peu de leur souffrance intérieure pour se tourner vers une réalité beaucoup plus acceptable. Apaisés, les patients subissent alors un traitement médicamenteux beaucoup moins lourd, attribuant au passage aux canidés un statut « d’animaux médicaments ».

Aujourd’hui, on peut voir que cette médiation animale encadre diverses pratiques thérapeutiques visant l’utilisation d’autres espèces animales. Chevaux, canaris, dauphins, lamas et chats se retrouvent être le cœur du remède de certains malades.

Sources : Science&Avenir, TheConversation