in

Une entreprise veut fabriquer l’élastique parfait, incassable et éternel !

Crédits : Pixabay

Une société américaine presque centenaire collabore actuellement avec des chercheurs afin de créer des élastiques d’un nouveau genre. Ceux-ci seront fabriqués en graphène, le matériau le plus résistant connu.

Que diriez-vous d’utiliser un jour des élastiques incassables et ayant une longévité extrême ? Ce serait le bonheur, n’est-ce pas ? C’est exactement l’idée qu’ont eue l’entreprise américaine Alliance Rubber Co (créée en 1923) et des scientifiques de l’Université de Sussex (Royaume-Uni). Habituellement, les élastiques sont fabriqués en caoutchouc, mais comme nous le savons tous, leur durée de vie est parfois très faible.

Ce partenariat entre les chercheurs britanniques et la société N° 1 mondiale de l’élastique leur permet de plancher sur un projet d’élastique en graphène, le matériau le plus résistant du monde. Celui-ci est par exemple 200 fois plus résistant que l’acier ! Selon Business Insider, ce projet devrait être réalisé en une année par les scientifiques selon la volonté d’Alliance Rubber Co.

La principale difficulté des scientifiques est de déterminer la dose idéale de graphène pour la composition de cet élastique nouvelle génération. Dans le cas où le graphène se trouve en trop faible quantité, les propriétés « incassable et durable » ne seront pas viables, tandis que s’il y en a trop, l’objet final ne sera tout simplement pas assez élastique.

Alliance Rubber Co a déjà réfléchi aux multiples usages de cet élastique par le biais de son directeur de la stratégie commerciale Jason Risner. L’intéressé estime que les fabricants d’électronique pourraient se montrer très intéressés. En effet, un élastique en graphène aura des propriétés antistatiques et n’affectera pas les circuits électroniques. De plus, il a déjà été démontré que le graphène pouvait changer de couleur en fonction de la température et du temps écoulé ou encore s’intégrer dans des marqueurs RFID.

« Imaginez un élastique qui change de couleur s’il atteint les 35 °C. Une épicerie saurait alors qu’un produit a dépassé la température maximale à laquelle il devait être livré et donc qu’il sera périmé plus rapidement. Les commerçants pourront refuser de mauvais produits grâce à cette innovation », explique Jason Risner, le directeur de stratégie commerciale de Alliance Rubber Co.

Sources : Business InsiderMashable