in

À 7 milliards de km, New Horizons ne voit plus les étoiles comme nous

La sonde New Horizons survole Pluton. Crédits : Johns Hopkins University

À plus de sept milliards de kilomètres de la Terre, la sonde New Horizons est désormais si éloignée que certaines étoiles lui apparaissent dans des positions différentes, en comparaison à notre point de vue.

New Horizons fut la première mission du programme New Frontiers de la NASA, dont l’objectif est d’effectuer une exploration scientifique des objets du système solaire avec des vaisseaux d’un coût inférieur à 700 millions de dollars.

Lancée en 2006, la sonde s’est d’abord illustrée en effectuant un survol historique de Pluton en juillet 2015, bouleversant au passage nos connaissances sur la plus célèbre des planètes naines.

Elle est ensuite passée le 1er janvier 2019 à 3 500 km d’Arrokoth, un petit corps de la ceinture de Kuiper découvert par Hubble en 2014. Cette planète mineure mesurant 33,5 km de long sur 19,5 km de large est à ce jour l’objet le plus lointain jamais exploré par l’Homme.

Depuis, la sonde poursuit sa route, s’éloignant toujours un peu plus de la Terre. D’ailleurs, positionnée désormais à plus de sept milliards de kilomètres, New Horizons profite aujourd’hui d’une vue unique sur les étoiles les plus proches.

Les 22 et 23 avril derniers, le vaisseau spatial a braqué sa caméra télescopique à longue portée sur Proxima Centauri (4,2 années-lumière) et Wolf 359 (7,8 années-lumière). Les images renvoyées vers la Terre nous montrent alors deux objets apparaissant dans des positions différentes, comparé à notre point de vue.

« Il est juste de dire que New Horizons regarde un ciel étranger, contrairement à ce que nous voyons de la Terre », a déclaré Alan Stern, chercheur principal de New Horizons au Southwest Research Institute (SwRI) à Boulder, Colorado (États-Unis).

Effet de parallaxe

Les scientifiques utilisent depuis longtemps cet “effet de parallaxe” – comment un objet semble se déplacer lorsqu’il est observé depuis différents points de vue – pour mesurer les distances aux étoiles.

Un moyen facile de profiter d’une parallaxe est de tendre votre doigt devant le regard, et de l’observer en train de “se déplacer” lorsque vous le basculez entre chaque oeil.

De même, lorsque la Terre contourne le Soleil, les étoiles changent de position. Toutefois, parce que ces étoiles sont des centaines de milliers de fois plus éloignées que le diamètre de l’orbite terrestre, les décalages de parallaxe sont minuscules et ne peuvent être mesurés qu’avec une instrumentation précise.

« Aucun oeil humain ne peut détecter ces changements », souligne en effet Alan Stern.

En revanche, associez les images de New Horizons avec celles des mêmes étoiles prises aux mêmes dates par des télescopes sur Terre, et ce décalage de parallaxe sera instantanément visible. En témoignent les photos ci-dessous :

new horizon
Cette animation nous montre l’étoile Proxima Centauri, observée depuis la Terre et par New Horizons. Crédits : NASA
new horizon
Même chose ici, mais avec l’étoile Wolf 359. Crédits : NASA

« L’expérience New Horizons fournit la plus grande ligne de base de parallaxe jamais réalisée – plus de sept milliards de kilomètres – et est la première démonstration d’une parallaxe stellaire facilement observable », a déclaré Tod Lauer, membre de l’équipe scientifique New Horizons, de la National Science Foundation.

La sonde continue toujours de s’éloigner de la Terre, avec une fin de mission prévue normalement pour 2020. Elle continuera ensuite sa route seule, rejoignant finalement les deux vaisseaux Voyager 1 et Voyager 2 dans l’espace interstellaire.

Source